AccueilFAQGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Baptêmes de Céraphin et Davia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Mordock45



Messages : 6
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Jeu 14 Oct - 13:19

Les ténors de la chorale venaient de se mettre à brailler .... MOrdock esquissa une grimace.

"Bon d'la !!! Ah ça, ils chantent .... mais avec la sensibilité d'un troupeau de sangliers en plein rut et la justesse d'un brame de cervidé !!!"

La musique militaire avait ce quelque chose de dépaysant pour le commun des mortels.... comme un concert de cors de chasse un dimanche matin d'automne en allant chercher son pain. Dans les deux cas, on trouvait agréable "de s'en payer une tranche" comme un beau gros pot au feu bien gras mais on n'en abusait rarement sous peine d'indigestion.
Mordock serrait des dents, il n'aimait pas le pot au feu, et il essayait de se retenir de ne pas aller dire au sergent de gauche qu'une noire c'était un temps et non pas un temps et des poussières ....

Mordock regardait sa marraine battre du pied, la bouche entrouverte, bavant presque à regarder de beaux gaillards en tenue d'apparat s'essayant à chanter.

"Ah ben, celle là ... pourvu qu'on ait le torse musclé, elle devient sourde comme un pot !!!", pensa t-il amusé.

Les faussetés s'empilaient comme les canards sur un étang de Sologne en période de migration... Mordock essaya alors de trouver un autre centre d'intérêt que la musique ou il se sentait moins impliqué........... Les chausses de kahhlan attirèrent soudainement son attention.

"En voilà de belles poulaines !!! Regarde moi cette longueur .... si elle arrive a marcher sans tortiller du postérieur ou sans avoir l'air d'une oie dans une basse cours enneigée, on aura de la chance.... mais quelle idée de mettre ça !!! Encore une idée des foutues bonnes femmes du club de broderie de Castillon..... Elle qui marche toujours en sabots .... Ah ben, je paierais cher pour que vanupied, princekris et leo puissent voir le déguisement !!!! Et puis ces fanfreluches qui pendouillent au bout... quel ridicule !!!"...

Mordock retomba alors sur ses bottes verdâtres et son sourire s'effaça subitement....

Il donna discrètement un coup de coude à Kahhlan puis se pencha à son oreille ....

"Kah... c'est encore long ? Ya quelque chose à manger après ? Je voudrais bien voir le petit... tu crois que ça sera possible ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davia Corsu de Volvent

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Jeu 14 Oct - 15:21

Le fait d'avoir épanché son coeur en une phrase lui avait ôté un poids. L'émotion première qui aurait pu la faire fondre en larmes s'était transformée en force, c'est étrange comme parfois il suffit de peu pour reprendre le dessus, le partage est souvent ce qui apaise le plus.

C'est alors que les gardes firent leur entrée. Elle décocha un sourire à Knud qui était celui qui l'avait accueilli la première fois et qu'elle appréciait bien. Les chants montèrent, un choeur martial, mais néanmoins agréable à entendre. Elle ne put qu'esquisser un sourire, ne pouvant se retenir de penser à Memento, à tout ce qui faisait d'elle une Blanche. Elle chercha Oso du regard, le visage à moitié tourné, elle avait besoin de le sentir présent, lui, le seul, l'unique.

Les chants montaient, étrange mélodie martelante. Davia n'avait jamais entendu rien de pareil auparavant, mais quoiqu'il en soit, elle appréciait cela.

Vivement, elle se tourna vers le prélat et l'Archange, leur souriant malicieusement.


Rien de mieux qu'une baignade pour se purifier!Nous sommes à vous, Monseigneur!

Elle plongea ses mirettes dans les yeux de son ami. C'était un beau moment qu'ils allaient vivre et c'était une joie de pouvoir le partager ensemble.

Elle se demanda alors pourquoi à chaque fois qu'elle assistait à une cérémonie où qu'elle vivait un évènement émotionnellement fort, il lui prenait une envie de faire pipi. Etait-ce le fait d'avoir parlé de baignade? Quoiqu'il en soit, il fallait maintenant qu'elle se retienne, et ce jusqu'à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tayabrina

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Jeu 14 Oct - 19:00

Que du monde ! Par tout les monts ! La châtaigne, frémit dans son coin. Jamais assister à pareil événement. Ses forêts denses trahissent son mal aise, le gène de se retrouver là subitement. Sauvageonne quittant rarement son domaine elle se veut invisible. De là où elle était, c’était bien, recluse. De ses yeux elle cherche son gendre. Le voilà la bas, la causette se fait entre lui et baile. Se rapprocher d’eux braquerait les regards sur elle.


Totalement inconditionnée, à l’écart, la chapelle bondée. Des temps en temps posa une main sur ses genoux puis la retirait, nerveuse, elle assiste au début de la cérémonie. Puis immobile, effaça tout autour d’elle, les mirettes vissées vers les futurs baptisés ; Ouf….elle se sentait mieux.

Quelle idée de la faire venir ci lieu. Décidemment que ne ferait-elle pas pour sa fille ….Et maintenant tout en s’interrogeant, elle se rend compte que enfin elle à un visu du Ceraphin que sa fille lui parlait souvent. Dorénavant le nom avait un visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kahhlan
Dame de Valeuil
Dame de Valeuil
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Jeu 14 Oct - 22:17

Elle s'était murée dans ses réflexions et quelques prières personnelles , mais elle sentait bien Mordock s'agiter … regard en biais sur la stature du fillot et petit sourire en coin … connaissant l'oiseau, il avait du détailler l'atmosphère à sa manière .
Elle se souvint de leur dernière entrevue dans l'église de Castillon, sans curé pour écouter , si c'était à refaire, elle ne lui tiendrait surement pas le même discours …. persuadée de la confiance qu'elle avait souhaité offrir à nouveau au père se son fils, elle avait défendue son choix et Mordock de se penser …. « et la marmotte emballe la friandise dans du parchemin argenté ... » il faudra qu'un jour, elle ose lui avouer qu'il avait raison … et ça promettait de prendre sur elle que d'admettre la chose !


Porte qui s'ouvrent à cadence irrégulière et de lever les yeux au passage des uns et des autres , la dernière rangée offrait l'avantage de la discrétion tout en ayant vue sur la scène mais le désavantage des courants d'air à chaque ouverture, elle releva le mince châle sur ses épaules à la énième poussée de porte.
Cette fois, elle connaissait la démarche , les rondeurs d'un petit être proche de montrer le bout de son nez , ne ralentissaient pas les pas assurés de la « Rouquine ». Port altier et Alcy allait droit au but.
Sourire amusé ….
Puis les gardes précédèrent son Éminence et Mordock enfin de s'assoir …. ne quittant pas pour autant celui qu'il appelait « son gamin » du regard.
Elle pouvait ressentir l'émotion de l'ogre … et restait en dehors …. ce moment lui appartenait.


La chorale entamait son chant d'entrée, superbe chœur de voix masculines ...
Ah !!! voilà qui va faire plaisir à mon voisin, lui qui dit que les cérémonies manquent toujours de musicalité …. là au moins !!!!! ! pourra pas dire que ça sonne faux !
Ceraphin et Davia se préparèrent … et attentive, elle relevait la tête , tournant le regard ensuite vers le visage de Mordock et ….. il avait le nez et les yeux penché sur ses pieds ….
Elle maugréa toute seule ….

Bin qu'est ce qu'elle ont mes poulaines hein ??? au moins moi j'ai pris le temps de les mettre dans mon sac et de laisser mes bottes dehors … ! sont très belles d'abord !!!!
pfffffffff de toute …. rien jamais de ce que je pourrai faire ou dire n'aura grâce à tes yeux …. mais attend que l'on sorte de là bougre de bougris …. j'attendrai que tu me dises tout haut ce que tu penses tout bas … nomého !


Une fois l'examen des pieds effectué, il replongea sur ses vertes bottes … elle compatissait pour le coup …
Puis il s'approcha pour lui murmurer ...


"Kah... c'est encore long ? Ya quelque chose à manger après ? Je voudrais bien voir le petit... tu crois que ça sera possible ?"

Les yeux levé au ciel …

Bien sur que c'est long !!! c'est toujours long un baptême et là c'est un double baptême je te signale, alors cesses de penser à ton estomac pour l'instant … concentres toi sur la cérémonie et les choeurs !!! et Oui on pourra manger et si vraiment tu as trop faim, j'ai quelques madeleines dans mon sac ….

Elle se radoucit à ces derniers mots …. et hocha la tête …

Oui je pense que tu le verras le petit mais sois patient hein …

Elle retint de justesse le geste d'amitié qu'elle aurait aimé lui prodiguer , lui serrer le bras ou la main …. il aurait encore interprété ce geste en le tournant en ridicule … elle se contenta donc de le rassurer du regard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Kad d'Azayes
A verrue, point d'vertu
A verrue, point d'vertu
avatar

Messages : 2010
Date d'inscription : 23/11/2007
Localisation : Sous Ingeburge

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Ven 15 Oct - 16:33

Le vieux cardinal riait en son fort intérieur. Son neveu était prêt. Davia aspirait à la baignade. Ils seraient servis, pour sur. En effet, le plus affuté des regards ne serait parvenu à dénicher un baptistère dans l'édifice. La réhabilitation de la chapelle ayant révélé la destruction du baptistère, celui ci s'était vu démonté pierre par pierre. Et puisque rien ne se perd mais que tout se transforme en Brantômois, les morceaux dudit baptistère erraient ci et la dans les remparts qui s'étaient vus renforcés à la fin aout. Se tournant vers les deux jeunes gens, qui seraient le centre de l'attention en ce jour, il leur répondit à voix basse :

En ce cas, allons y mes enfants !

Un sourire discret accroché au visage, le cardinal leva doucement les bras afin de bénir l'assemblée :

    In nómine Domini, et Christos, et Aristotelis
    Au nom du Seigneur, de Christos et d’Aristote

    Amen

    Gratia Dei Altissimi Omnipotentis et Prophetarum sit semper vobiscum
    La Grâce de Dieu, Très-Haut tout puissant et des Prophètes soit toujours vous

    Et cum spiritu tuo
    Et avec votre esprit


Il échangea un regard avec l'archidiacre de Trêves puis entra d'accueillir les fidèles :

Bienvenue chers Amis ! Bienvenue en la demeure du Créateur ou nous célébrons ce jour l'entrée d'une nouvelle sœur et d'un nouveau frère dans la grande communauté aristotélicienne. Il y a un mois de cela, je baptisais une ribaude en province. N'ayant pour seul et unique entourage qu'un vil maquereau, nous nous retrouvions tous deux seuls, dans la maison du seigneur, au beau milieu de la nuit. Son souhait de recevoir la sacrement du baptême me frappa d'une sincérité déconcertante. En effet, icelle aspirait à sauver son âme, consciente que l'exercice de sa profession, seule source de revenus, la plaçait dans une situation délicate. D'une part, je tenais ainsi à souligner l'importance d'un engagement profond, d'un désir de se rapprocher de la vertu à défaut de ne jamais la pouvoir épouser. D'autre part, je souhaitais vous remercier car je sais combien il est important de se sentir entouré au moment de faire le grand saut, ou plutôt le grand bain. Cette chaleur humaine émanant de vous tous demeure le premier témoignage de l'amitié aristotélicienne.

Quant à l'amitié, qu'en dire, si ce n'est que ce double baptême me plonge dans une joie profonde. Qu'y a t'il de plus beau que d'entrer, unis par les liens d'une affection récirpoque, dans la plus grande communauté du monde, icelle n'ayant d'autre premier dessein que l'amour entre les hommes.
En effet, cette décision était lourde de sens et créerait probablement un lien nouveau entre eux, l'un pouvant à jamais se tourner vers l'autre dans les doutes et la tourmente.

Merci donc à toutes et tous d'avoir entreprit le déplacement pour entourer Davia Corsu de Villandry et Céraphin d'Azayes de vos tendres pensées, de vos regards bienveillants et de vos prières.

Se taisant enfin, il céda la parole à Sa Grâce Uriel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forez.forumsactifs.com
Appius Falco
Bedonnant Chanoine
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Lun 1 Nov - 18:41

Mais que se passait il donc icelieu ? Le cardinal ayant achevé l'accueil des fidèles, l'édifice semblait désormais plongé dans un profond silence. Guettant l'approbation de l'Azayes, qu'il reçu d'un léger hochement de la tête, le chanoine entreprit de poursuivre la cérémonie en lieu et place de Son Excellence Uriel. Il le remplacerait jusqu'à ce que ce dernier, visiblement indisposé temporairement, ne recouvre la plénitude de ses moyens. Quittant sa position en retrait, Appuis entonna alors le credo, invitant l'assemblée à le reprendre en cœur :

    Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
    Créateur du Ciel et de la Terre,
    Des Enfers et du Paradis,
    Juge de notre âme à l'heure de la mort.

    Et en Aristote, son prophète,
    le fils de Nicomaque et de Phaetis,
    envoyé pour enseigner la sagesse
    et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

    Je crois aussi en Christos,
    Né de Maria et de Giosep.
    Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
    C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
    Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
    Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

    Je crois en l'Action Divine;
    En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
    En la communion des Saints;
    En la rémission des péchés
    En la Vie Eternelle.

    AMEN

_________________
Prêtre Aristotélicien
Chanoine du cardinal d'Azayes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radegonda

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Mar 2 Nov - 16:17

Le regard rivé sur les deux jeunes gens, l'intendante pensait à son baptême, sacrement qui lui avait ouvert les portes d'une vie paisible en laquelle tout péché pouvait être confessé et absout. Ah, que de préoccupations en moins, que de luxure pardonnée, de gourmandise repentie depuis le jour béni de son baptême. Se remémorant le passé, elle récita en cœur le credo :

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceraphin
Jeune maître
Jeune maître
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Mar 2 Nov - 22:05

Un silence de cathédrale, qui prenait tant d'ampleur, trop d'ampleur pour une petite chapelle.
Etait-ce la solennité du moment?
Ceraphin en était presque hypnotisé, ne pouvant s'arracher à la douce torpeur qui avait envahi l'espace et le temps.

Lorsque la voix adipeuse d'Appius retentit, grave et cérémonieuse, le jeune homme eut encore du mal à s'extirper de son silence.
Ce n'est que lorsque Radegonda y ajouta sa tessiture si particulière qu'il reprit machinalement à son tour les mots sus par cœur...


Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN


Parfois les mots furent automatiques et machinaux, parfois, au contraire, il y accorda quelques intentions particulières et précises.
Ses yeux fixèrent un temps, son cardinal d'oncle...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kahhlan
Dame de Valeuil
Dame de Valeuil
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Mer 3 Nov - 0:31

Voilà qui allait faire lever les yeux au ciel à son voisin mais lorsque les voix se levèrent pour le credo , elle y joint la sienne , murmurant plus que récitant cette prière apprise au départ sans trop la comprendre un peu comme on apprenait une poésie et qui le temps aidant, le sens prenait forme ....

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Mer 3 Nov - 12:13

Elle aurait pu faire du mauvais esprit devant ce silence qui avait visiblement imposé sa loi.
Elle aurait pu sortir du tricot pour s'occuper en attendant que le fil de la cérémonie soit reprit, si cela avait été son passe temps favori.
Elle aurait pu partir aussi, mais c'était exclu compte-tenu de son rôle de future marraine.
Elle aurait pu parler à défaut de se taire à jamais, juste pour le plaisir de mettre un peu de piment... mais ce n'était guère la cérémonie appropriée.
Elle aurait pu... vous ne saurez pas bande de petits curieux.

Non au lieu de tout cela, elle resta désespérément sage à admirer les vitraux de la chapelle, cherchant l'inspiration pour ceux qu'elle devait confectionner dans quelques semaines.
Une voix la tira de ses réflexions, puis deux, puis trois et ainsi de suite.
Alors la Brune se joignit à celles-ci sans attendre.


Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Appius Falco
Bedonnant Chanoine
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Jeu 4 Nov - 13:20

Lorsque l'assemblée eut achevé de réciter le credo, le Père Appius, bien décidé à progresser dans cette cérémonie afin d'aborder au plus vite le cœur du sacrement, qui était à ses yeux le buffet post célébration, reprit la parole d'une voix portante :

Mes enfants, confessons à présent nos fautes animés d'une sincère et farouche volonté de repentir afin de demeurer l'âme propre pour ce jour prochain ou nous rejoindrons nos ancêtres ci hauts ainsi que la communauté des Saints entourant nos apôtres et le Créateur !

C'est alors qu'il reprit :

    Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
    Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
    Que le Très-Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

_________________
Prêtre Aristotélicien
Chanoine du cardinal d'Azayes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radegonda

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Jeu 4 Nov - 13:25

Ah ! Depuis le temps qu'elle l'attendait. Dégageant ses deux bras qui encerclaient jusqu'alors ses généreux tétins, Radegouda joignit ses deux mains en signe de prière. Cette occasion de confesser ses péchés n'était à manquer sous aucun prétexte. Car en effet, ne pouvant contenir ses pulsions, elle menait une vive de débauche et de luxure. Puisse Dieu le lui pardonner, à elle qui souillait la demeure d'un cardinal par ses pensées et gestes malsains !

Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très-Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.


Relevant la tête, elle se sentait propre et envisageait de nouveau l'avenir avec espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Kad d'Azayes
A verrue, point d'vertu
A verrue, point d'vertu
avatar

Messages : 2010
Date d'inscription : 23/11/2007
Localisation : Sous Ingeburge

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Jeu 4 Nov - 14:07

D'un geste de la tête, le cardinal remercia son chanoine d'avoir temporairement remplacé Sa Grâce Uriel, probablement assaillit par un malaise passager. Lorsque tous eurent repris en cœur le credo puis la prière du pardon, il s'approcha du livre des Vertus qui reposait face à lui. Après avoir échangé un regard confiant avec Céraphin et Davia, il se lança dans un première lecture :


    Ethique à Nicomaque

Citation :
L'amitié est ce qu'il y a de plus nécessaire pour vivre. car sans amis personne ne choisirait de vivre, eût-il tous les autres biens. Et dans la pauvreté comme dans toute autre infortune, les hommes pensent que les amis sont l'unique refuge. L'amitié d'ailleurs est un secours aux jeunes gens pour les préserver de l'erreur ; aux vieillards, pour leur assurer des soins et suppléer à leur manque d'activité dû à la faiblesse ; à ceux enfin qui sont dans la fleur de l'âge, pour les inciter aux nobles actions, car on est alors plus capables à la fois de penser et d'agir.
Embrassant du regard tous les présents, essayant de distinguer ou se situaient les uns et les autres, il reconnu l'homme qu'il avait entrevu avant que de pénétrer dans l'édifice. Ce dernier semblait désireux de demeurer debout. Étrange comportement qu'il ne comprit dans l'instant. Une blessure l'indisposait probablement. S'adressant à tous, il déclara :

Nous voyons dans ce passage que la noble amitié au dessus de toutes les autres valeurs. Il s'agit d'une dynamique pour nos vies, d'une référence incontournable à nos actions. Entrer dans la famille aristotélicienne, c’est intégrer cette fraternelle amitié commune à tous les fidèles, la vivre et l’éprouver à chaque instant.

Se tournant pleinement vers Céraphin et Davia :

Le baptême est une ouverture spirituelle : il vous permet d'affirmer que vous reconnaissez en Dieu à la fois le moteur du monde, la pensée suprême et la cause efficiente et finale du monde.
Le baptême est une prise de conscience : il vous permet de reconnaître l’Eglise Aristotélicienne comme votre guide dans la connaissance de Dieu, et de jurer lui rester fidèle ainsi que de reconnaître son autorité, car elle est la seule représentante sur terre de l'Etre divin.
Le baptême est un salut spirituel : il confirme que vous acceptez tout cela de votre propre volonté pour le salut de votre âme en vue de la résurrection près de Dieu dans la contemplation éternelle de Sa Beauté.
Le baptême vous ouvre la seule voie vers Dieu. Mais attention ! Une voie ouverte n'implique point pour autant une voie acquise ! C'est la l'objet de cette seconde lecture que nous allons étudier désormais.


Plongeant de nouveau son regard vers son Livre des Vertus, il ajouta :


    La fin des temps V : Les questions

Citation :
Le baptême permet à la vertu de racheter le péché, permet à l’amour de vaincre l’acédie. Un vertueux qui n’est pas baptisé ne se verra pas effacer ses fautes, car Je n’ai pas béni son entrée dans la communauté de Mes fidèles. Mais ne crois pas que le fait d’être baptisé t’autorise à pécher sans vergogne. Ce sacrement n’est que le moyen de vivre dans la vertu. Mais tous ceux qui n’ont pas été baptisés, qu’ils soient enfants ou adultes, si ils n’ont absolument jamais péché, pourront de même accéder au Paradis.”
Mes enfants, ce texte est d'importance car il tend à lever certains préjugés voulant qu'un fidèle péchant au quotidien demeure susceptible de fouler du pied le Paradis Solaire. Je dirais que tout est possible, que tout dépend de la sincérité du repentir, mais que le sacrement du baptême n'est rien d'autre qu'une étape nécessaire, une porte à franchir pour pénétrer dans le vaste monde de la vie. Et c'est par votre seule vertu, votre amitié, que vous contribuerez au progrès de la race humaine, progrès que notre Créateur récompense en accueillant ceux qui sont dignes de Son Amour en Son Paradis. Ce jour d'hui marque votre renouveau, votre contribution à l'érection d'une cité juste et équitable ainsi qu'à l'établissement de rapports fraternels entre humains tels que les ont voulus Aristote et Christos.

Léger instant de flottement... D'un regard, il invita l'ensemble des témoins à se rapprocher des deux prétendants au baptême. Centrant tout d'abord son attention sur Davia, il déclara :

Ma fille, vous avez souhaité rejoindre notre communauté de la foi aristotélicienne. Désirez-vous quitter le monde purement matérialiste et vous joindre au Très-Haut par la révélation et, par cet acte, être lavée de vos pêchés ?

Lorsque celle ci aurait répondu, il s'adresserait alors à la marraine :

Maintenant, je m’adresse à vous, Lucie de Castello, marraine de Davia Corsu de Villandry.
Confirmez-vous que vous avez, par libre choix, consenti à être sa marraine ?
Confirmez-vous qu’elle est ici de par sa propre volonté pour rejoindre la famille aristotélicienne par le baptême ?
Confirmez-vous que sa décision est sincère et réfléchie et qu’elle vous parait totalement saine d’esprit ?
Vous engagez-vous à la seconder sur le long et ardu chemin de la foi ? A être garant de la santé spirituelle de votre filleule et à toujours veiller à ce qu'elle ne s'écarte du droit chemin ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forez.forumsactifs.com
Davia Corsu de Volvent

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Jeu 4 Nov - 16:23

Parfois on pouvait croire Davia narcoleptique. Non pas qu'elle le soit en réalité, mais il arrivait qu'elle puisse s'endormir n'importe où! A la mine, dans les champs, à la messe, elle essayait de ne pas le faire en mission tout de même, c'est que c'était une grosse dormeuse la gasco-tourangelle! Un peu en décalé, se secouant, bercée par le murmure des prières, elle tenta de suivre, tant bien que mal.

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN


Ah et puis en plus, c'est que ça s'enchaînait les prières! Elle retrouva sa concentration, et fermant les yeux fit son acte de contrition.

Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très-Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.


Les yeux brillants, rivés vers Appius, puis Kad, renforcée de sentir la présence de l'Archange, elle écoutait intensément les paroles qui se gravaient dans son coeur. Sa volonté de devenir pleinement aristotélicienne était clairement liée à son désir d'engagement chez les Blanches, mais aussi à sa volonté d'épouser son fiancé. Chaque parole résonnait en elle et la remplissait d'émotion.

Elle planta son regard dans celui du prélat et d'une voix douce mais sûre d'elle, elle lui répondit.


Oui, je désire fermement quitter le monde purement matérialiste et me joindre au Très-Haut par la révélation et, par cet acte, être lavée de tous mes pêchés.

Son coeur battait la chamade, elle avait le souffle court et l'impression que le sol se dérobait sous ses pieds. En répondant et malgré son assurance, elle avait pris un teint pivoine montrant son émotion, malgré elle.

Elle se tourna vers sa marraine, et la regarda avec tendresse tandis que le prélat s'adressait à elle. Elle était comblée que Lucie ait accepté de devenir sa marraine et déjà, elle remplissait sa tâche avec zèle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Jeu 4 Nov - 23:07

Le fil de la cérémonie était donc repris.
Lucie se leva discrètement sachant que d’ici peu, elle ne pourrait être plus qu’une simple spectatrice de cette cérémonie.
Et tout en avançant à pas de loup…


Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très-Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.


La Blanche était à peine à quelques pas de Davia lorsque le Cardinal s’adressa à elle.

Maintenant, je m’adresse à vous, Lucie de Castello, marraine de Davia Corsu de Villandry.
Confirmez-vous que vous avez, par libre choix, consenti à être sa marraine ?
Confirmez-vous qu’elle est ici de par sa propre volonté pour rejoindre la famille aristotélicienne par le baptême ?
Confirmez-vous que sa décision est sincère et réfléchie et qu’elle vous parait totalement saine d’esprit ?
Vous engagez-vous à la seconder sur le long et ardu chemin de la foi ? A être garant de la santé spirituelle de votre filleule et à toujours veiller à ce qu'elle ne s'écarte du droit chemin ?


Là par sa propre volonté ?
Hum oui pas de doute, quand on connaissait la Blanche, on savait qu’elle n’était pas du genre à mettre les pieds là où elle n’en avait pas envie.
Quant au fait d’être la garante de la santé spirituelle et à toujours veiller sur la Brunette…
Le Chevalier avait emmené avec elle une ceinture de chasteté qu’elle comptait bien coller à la filleule à la fin de cette cérémonie.
Le Fiancé de la Corsu serait surement ravi !
Et elle, ça l’amusait déjà beaucoup de voir la tête des fiancés.
La Brune fit un sourire à Davia avant de regarder l’homme d’église droit dans les yeux.
Et d’un ton calme et posé…


Moi, Lucie de Castelléo, confirme que j’ai consenti par libre choix d’être la marraine de Davia Corsu de Villandry. Je confirme également qu’elle est ici par sa propre volonté pour rejoindre la grande famille aristotélicienne par ce baptême.

Petit pause pour reprendre son souffle, et c’est reparti.

Enfin, je m’engage à la seconder, à veiller sur elle et à la conseiller pour qu’elle ne s’écarte ni du chemin de la foi, ni du droit chemin, comme je le ferais pour ma propre fille.

Elle posa son regard d’ébène sur Davia et lui fit un sourire.
Puis elle recula d’un pas pour rejoindre les premiers rangs.



Dernière édition par Lucie le Ven 5 Nov - 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Kad d'Azayes
A verrue, point d'vertu
A verrue, point d'vertu
avatar

Messages : 2010
Date d'inscription : 23/11/2007
Localisation : Sous Ingeburge

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Ven 5 Nov - 0:25

Il observa Davia proclamer devant tous son intention de recevoir le sacrement du baptême puis assista au témoignage de Lucie, sœur du Ritter Izidore, son vaillant confrère, à ce que Céraphin lui en avait dit. Ne manquait plus que le parrain qu'il avait omis de nommer pour la simple raison qu'il s'agissait de bibi. Aussi l'empourpré s'affranchit il à son tour des paroles rituelles en toisant la jeune Corsu de Villandry d'un regard amical, autrement dit aristotélicien.

Moi, Cyril Kad d'Azayes, consent en pleine liberté et totale possession de mes moyens à être ton parrain. Tout comme Lucie, notre sœur en le baptême, j'atteste que ta seule volonté a guidé tes pas jusqu'ici, en la maison du Créateur, afin que de recevoir le Saint Sacrement qui marquera ton entrée dans la communauté des fidèles. Je te promets aide, soutien et conseil afin que tu demeures durant cette brève existence terrestre sur le droit chemin que je te souhaite illuminé par la vertu. Ta vertu.

Il ferait de son mieux. Il avait gardé contact avec l'ensemble de ses fillots et fillotes. Dieu sait pourtant qu'il en avait accumulés en ces longues années d'existence. Ses lèvres s'étirèrent dans un sourire discret avant qu'il ne se tourne vers son neveu. Ils avaient préparés ensemble ce baptême. Le cardinal s'était montré exigent. Il se souviendrait longtemps de cette pastorale et des réponses prometteuses que lui avait livré le jeune Azayes. C'est fier de celui qu'il considérait désormais pleinement comme un homme qu'il déclara :

Mon fils, vous avez souhaité rejoindre notre communauté de la foi aristotélicienne. Désirez-vous quitter le monde purement matérialiste et vous joindre au Très-Haut par la révélation et, par cet acte, être lavé de vos pêchés ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forez.forumsactifs.com
Sybille_von_Frayner
Duchesse
Duchesse
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Ven 5 Nov - 11:52

Puymarteau... Endroit enchanteur... Soleil automnal, couleurs chatoyantes et parfum de mousse... Sybille affectionnait cet endroit sans vraiment se l'expliquer. C'est qu'elle n'était que rarement venue en ces lieux. Sensation de bien être venue de nul part... A quoi bon chercher à comprendre ?

Son arrivée fut discrète. Comment aurait-il pu en être autrement ? Elle ne connaissait personne... ou presque...

Depuis la fin de son dernier mandat, la jeune duchesse avait pris du recul. Elle avait besoin de respirer, de changer d'air. Plusieurs fois, l'idée de venir passer quelques semaines à Beynac, l'avait effleurée. Cependant, retenue par quelques obligations, elle n'avait pu mettre son projet à exécution. Il est vrai que ce voyage avait de quoi remettre sur le tapis cette soudaine envie d'ailleurs... Elle tacherait d'y réfléchir à nouveau...

Ah Périgord ! Terre chère à son coeur pour des raisons aussi diverses que variées. Mais en ce jour, ce qui l'amenait c'était une lettre emprunte de sentiments que lui avait adressée son Ceraphin quelques semaines plus tôt. L'émoi fut grand à la lecture dudit document. Bien évidemment qu'elle acceptait d'être sa marraine ! Pas l'ombre d'un doute ! Elle était honorée qu'il ait pensé à elle. Pour tout dire, elle avait esquissé un franc sourire en lisant les mots de celui qui avait "dérobé", sans le vouloir, son amour fraternel. Amour qu'elle aurait qualifié de maternel quelques mois plus tôt, avant de se raisonner...

Arrivée quelques jours plus tôt, Sybille avait pu voir son cousin à plusieurs reprises. Retrouvailles intenses... Et pourtant ils se connaissaient à peine... Situation bien étrange que la leur...

Aussi s'était-elle présentée à la cérémonie du baptême en toute simplicité. Elle avait naturellement prit place aux côtés du jeune Maistre.

L'exubérante et spontanée Sybille avait mûrie et prit de la bouteille. Elle n'était plus la même. La vie, les épreuves, l'avaient forgée.
Alors que la cérémonie débutait, elle aurait aimé lui saisir la main, la serrer doucement. Mais elle se retint... Qui était-elle pour oser esquisser un tel geste ? Alors, elle se contenta de regards complices et de sourires bienveillants. Son coeur l'avait déjà bien souvent mise dans des situations inconfortables. Céraphin en savait quelque chose. Cette fois, c'est digne qu'elle voulait paraitre à ses yeux.

D'où lui venait cette tendresse à l'égard du jeune homme ? Elle n'aurait su le dire... Elle estimait qu'on cherchait trop souvent à rationnaliser les sentiments. Au diable la raison !

Oups, si son oncle Kad savait lire dans les pensées , il l'aurait probablement grondée d'ainsi blasphémer !

Elle sourit à cette idée. La cérémonie débuta... Credo, demande de pardon... Davia, sa marraine, son parrain... Ce serait bientôt à la duduche de prendre la parole... Elle avait l'habitude de paraitre en public et de faire des discours officiels. Cependant, cette fois, c'était différent. Ca n'avait rien de formel. C'était personnel, intime... C'était son baptême... Moment important pour lui et de facto, pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://herbeviller.forumactif.com
uriel
Duc
Duc
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Ven 5 Nov - 20:01

Uriel était resté songeur, l'esprit absorbé dans les méandres de la vie et de la mort.
Le décès de sa filleule l'avait fort affecté, lui rappelant à chaque instant la valse de la sombre dame qui raflait devant ses yeux ses parents, ses amis ...

Tout semblait avoir disparu devant ses yeux, il avait donné quelques poignées de mains, quelques accolades, quelques échanges de conversation dont il ne se rappelait plus les mots.
Pourquoi sa Foi devait-elle être tant éprouvée ?

Les derniers événements lorrains lui avaient aussi pris beaucoup d'énergie, tant et si bien que loin de se fermer au monde, il avait besoin d'un peu de repos, spirituel ...
Une retraite ? Non, c'était sans doute le premier pas vers l'acédie. Alors ... que faire.

Des paysages traversaient devant ses yeux, des vertes vallées, si calmes, où soufflait le vent, un air de harpe, des paroles, une chanson dans une langue qu'il ne connaissait pas ...
Une prière ...

Tha mi ag aideachadh do Dhia uile-chumhachdach, Do na Naoimh uile, agus dhùibhse,`Athair, Gu’n do pheacaich mi gu trom le m’smoaintean, Le m’ bhriathran, is lem’ ghniomhannan, Le m’ choire fhéin, le m’ mhór choire fhéin. Air an aobhar sin tha mi a’ guidhe Air na Naoimh uile, agus oirbhse ‘Athair Ùirnuigh a dheanamh ris an Tighearna ar Dia air mo shon.*

Cette voix, ces mots, il savait ce qu'ils voulaient dire, même si il ne les comprenait pas. Eowynn ... partie, à jamais. Une larme naquit à la commissure de ses yeux et vint mourir sur sa paume, tandis que le soleil se levait.
Le soleil ? Non, une apparition, un ange nimbé de lumière venait à lui. Son visage était di radieux, sa peau semblait si douce, ce visage ... oh oui ... ce visage ... il ressemblait tant à celui de sa Sybille ... son tout, son univers, aucun mot ne pouvait décrire les sentiments qu'il éprouvait pour elle. Peut-être "Amour" ... mais ce mot semblait bien faible, à l'instar de la flamme d'une bougie que l'on aurait comparé au soleil ... y avait-il vraiment un mot plus fort que cela ? Passion ? Folie ?

Rappelé à la réalité, il cligna des yeux et le sol sous ses pieds reprit une certaine consistance. Il tourna la tête, rougissant, voyant le cardinal d'Azayes à ses côtés.




* Confiteor en gaélique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://herbeviller.forumactif.com
Ceraphin
Jeune maître
Jeune maître
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Ven 5 Nov - 22:35

Après avoir prononcé à voix haute son acte de confession, l'Archange laissa l'office se centrer sur son amie.
Voici donc que le frère de Maman interrogeait Davia, puis invitait celle qu'elle avait choisie pour marraine à prononcer publiquement son engagement.
Misère, une blanche encore et toujours.
C'était une véritable contagion... maintenant que la Corsu avait intégré l'ordre, elle était littéralement cernée de celles qu'elle nommait sœurs.
Observant la dite marraine d'un œil inquisiteur, Ceraphin ne put s'empêcher néanmoins d'avoir une pensée bienveillante pour celle-ci.
Il s'était déjà précédemment "mesurée" à celle-ci, dans l'antre des blanches, à l'occasion de l'entrée de Davia à la commanderie.
Ils s'étaient un peu jaugés mais finalement nulle animosité n'était ressortie de cette entrevue, le jeune homme avait même semblé ressentir de la bienveillance de la part du chevalier...

Du visage de cette dernière, le regard de l'Azayes glissa vers celui non loin présent de sa douce cousine.
Au sourire offert il ne put offrir qu'une réponse du même ordre.
Rien qu'il ne puisse contrôler, rien qu'il ne veuille empêcher.
La douceur de celle-ci n'était pas sans lui rappeler celle de Diane d'où le trouble qu'il ressentait parfois, en sa présence.
Un trouble bien agréable...

Mais voici qu'une voix familière vint l'extirper de ses pensées... celle de son oncle qui venait le questionner désormais.
Et après le temps d'une inspiration...


Oui mon oncle, je désire quitter ce monde matérialiste pour me consacrer au Très Haut, suivre les préceptes d'Aristote et l'exemple de Christos.
Je veux connaitre la révélation du Très Haut et être lavé de mes péchés.


Et maintenant?
Il reste dans l'expectative, fier et droit... mais lutte tout de même pour ne pas jeter un regard à sa compagne de baptême.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Kad d'Azayes
A verrue, point d'vertu
A verrue, point d'vertu
avatar

Messages : 2010
Date d'inscription : 23/11/2007
Localisation : Sous Ingeburge

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Sam 18 Déc - 11:15

A peine Uriel eut il un regain d'énergie que le petit vieux sentit la sienne le quitter. Que de silences en cet office interminable ! L'Azayes ne pouvait déclore le bec, assaillit par de vives douleurs que lui provoquaient ses hémorroïdes. Reprenant le contrôle de la situation et affichant un sourire gêné vers son neveu, il opina du chef, lui témoignant ainsi toute la satisfaction qu'il éprouvait au regard de la réponse que le jeune homme venait tout juste de formuler. Se tournant alors vers la perle d'Hébervillier, sa majestueuse cousine, il déclara :

Maintenant, je m’adresse à vous, Sybille Von Frayner d'Azayes, marraine de Céraphin d'Azayes.
Confirmez-vous que vous avez, par libre choix, consenti à être sa marraine ?
Confirmez-vous qu’il est ici de par sa propre volonté pour rejoindre la famille aristotélicienne par le baptême ?
Confirmez-vous que sa décision est sincère et réfléchie et qu’il vous parait totalement saine d’esprit ?
Vous engagez-vous à le seconder sur le long et ardu chemin de la foi ? A être garant de la santé spirituelle de votre filleul et à toujours veiller à ce qu'il ne s'écarte du droit chemin ?


Tordant du fondement, ne pouvant tenir sur place, il reporta son attention vers Céraphin et, dévisageant la place laissée vacante aux côté de la marraine, semblait lui demander : Et ou est donc ton parrain ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forez.forumsactifs.com
Sybille_von_Frayner
Duchesse
Duchesse
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Sam 18 Déc - 13:59

A son tour, pour faire honneur à la tradition, Sybille se leva et se posta face à l'assemblée de sorte de prendre la parole par devant tous, que chacun puisse entendre ce qu'elle avait à dire...

- Moi, Sybille von Frayner d'Azayes, suis ici présente en ce jour de mon plein gré. C'est totalement librement et au fait des responsabilités qui seront les miennes que j'ai accepté de devenir la marraine de Céraphin d'Azayes.
Je confirme qu'il est ici de par sa propre volonté pour rejoindre la famille aristotélicienne par le baptême. Sain d'esprit, il a prit cette décision avec sincérité non sans avoir pris le temps de mûres réflexions.
Je m'engage par devant tous à le seconder sur le chemin de la foi. Je me porte garante de sa santé spirituelle. Je veillerai à ce qu'il ne s'écarte pas du droit chemin... Qu'il vive selon les préceptes aristotéliciens et les prône comme il se doit...


Elle posa sur Céraphin un regard profond... Le bleu de ses yeux reflétait à la fois la joie d'être présente mais aussi toute l'importance des espoirs qu'elle plaçait en son jeune protégé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://herbeviller.forumactif.com
sampieru corsu

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 19 Déc - 9:46

le corse assiste a la ceremonie avec un sourir immense, tant son bonheur est grand.
il recite les prieres d'usage et, ne quittant des yeux son tresor, sa fille adorée, il prie de toute ses forces, pour que le tres haut la guide et la protege.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceraphin
Jeune maître
Jeune maître
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Lun 20 Déc - 12:35

Lorsque sa très chère cousine vint prendre place et affirmer devant tous leur désormais indéfectible lien, Ceraphin ressentit une certaine fierté.
Mais aussi du contentement, celui d'avoir su, au moins en partie, offrir à cette jeune femme une place, un rôle, un titre dans sa vie.
Il se souvenait qu'elle aurait voulu plus, qu'elle aurait désiré une filiation plus intime... mais il n'avait su se résoudre à appeler une autre... Maman... même s'il éprouvait une grande tendresse pour Sybille.


Une fois la déclaration retentie, Ceraphin se décida à répondre au regard interrogatif de son cardinal d'oncle.

Mon oncle... j'aurais aimé, au regard de tout ce qu'il fit pour moi il y a de cela quelques années maintenant, prendre mon tuteur et prime protecteur Mordock Oran, ici présent, comme parrain... regard malicieux et furtif vers l'imposante stature restée debout, là bas... mais... je crains qu'un détail technique l'empêche de tenir ce rôle... passant sous silence le rejet épidermique de la religion manifestée par le musicien de Castillon.
Alors mon oncle, si je puis requérir, en toute humilité, qu'un cardinal soit mon parrain... regard reporté sur l'officiant.

Ainsi, Davia et lui partageraient pleinement, et à plus d'un titre, ce baptême...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Kad d'Azayes
A verrue, point d'vertu
A verrue, point d'vertu
avatar

Messages : 2010
Date d'inscription : 23/11/2007
Localisation : Sous Ingeburge

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Lun 20 Déc - 13:01

Ignorant à quel détail technique son neveu fit allusion, il supposa que Mordock Oran, l'homme qu'il avait eu l'occasion de croiser sur le modeste parvis, n'avait jamais reçu le sacrement du baptême. Encore un homme promis aux flammes de l'enfer lunaire ! Le regard rivé sur Céraphin et sa marraine, Sybille, il répondit au premier :

Mon neveu, puisque tu en exprimes le souhait, je confirme que c'est en pleine liberté et avec joie que je consens à devenir ton parrain. J'atteste que tu es présent de ta propre volonté afin de rejoindre la famille aristotélicienne par le biais du sacrement du baptême. J'assure que ta décision est libre et sincère et je m'engage à te seconder sur le long chemin de la foi, à tout entreprendre pour garantir ta santé spirituelle en te conseillant dans la limite de mes compétences.

Le cardinal se retira alors, marquant son retrait d'un pas, et invitant ainsi Sa Grâce l'archidiacre Uriel à prendre le relai afin que les aspirants au baptême récitent le credo et prêtent allégeance à l'Église Aristotélicienne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forez.forumsactifs.com
uriel
Duc
Duc
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Lun 20 Déc - 16:54

Uriel était cette fois sorti de ses pensées celtiques et écouta avec intérêt la suite de la cérémonie.
Il regarda son épouse Sybille - Dieu qu'elle était belle, aimante et aimée - déclarer sa volonté de devenir la marraine de Céraphin, faute d'avoir pu un jour, l'adopter comme elle l'aurait souhaité.

Invité par le cardinal à poursuivre, il le remercia d'un signe de tête et s'avança vers l'autel ; levant les mains vers le haut, il regarda les futurs baptisés.
Les ayant entendu tout à l'heure réciter le Credo, il passerait directement au serment d'allégeance à l'Eglise Aristotélicienne, qui marquerait un pas suivant vers le chemin du Paradis.

Mes enfants, vous voici maintenant prêts à être purifiés, à poser vos pas sur le chemin de la Lumière, sur cette route qui vous mènera au Paradis solaire, où espérons-le, nous nous retrouverons tous un jour.
Certains y reposent déjà, ayant trouvé leur place près de Dieu, mais à cette heure, nous mortels, il nous reste encore de la route à accomplir et dès lors, autant la faire dans la Vertu.

Il est dès lors temps que vous récitiez le Serment du Baptisé.




Tout était dit, le moteur du monde pouvait se mettre en marche et accueillir en son omniscience ces deux jeunes gens ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://herbeviller.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baptêmes de Céraphin et Davia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» demande de baptême pour les von Frayner
» Demande de baptême
» [RP Saint André] Baptême de Mélisandel
» Confirmation de Servanne - Baptême de Tete08700
» Baptême de Viviemoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VICOMTÉ DE BRANTOME :: Château de Puymarteau :: Chapelle Saint Samoth-
Sauter vers: