AccueilFAQGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Baptêmes de Céraphin et Davia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Tayabrina

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 13:39

Un frisson lui parcours l’échine, Regard attendrissant qui se pose sur Davia, tandis que les yeux embués des larmes cherche à détecter l’état de sa fille qui semble-il s'était pâli d'un coup. Encore une fois. La châtaigne reste impassible, hésitante à érjoindre sa fille. Oui, car elle était de ce caractère qui ne se laisser pas abattre quel que soit la situation…Davia aussi trouvera cette force, qu’elle lui avait appris à puiser au plus profond d’elle le jour où elle l’avait envoyer dans sa chambre la laissant pleurer et hurler jusqu’à qu’elle s’arrête et trouve autre chose à faire que de chialer.

Elle se mord brutalement les lèvres, pourra- elle cette fois-ci ? Que lui arrive il ? Qu'importe..

Puis ce petit sourire qui prend naissance sur le visage de Davia, elle sourit satisfaite. Elle s’en remettra ! Tout va bien, elle pouvait rester retrait…N'ayant d'attention que pour la prunelle de ses yeux


Dernière édition par Tayabrina le Lun 11 Oct - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordock45



Messages : 6
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 13:43

Citation :
Monsieur, auriez vous battu la fiente en chemin, vous mandant s'il serait offensant de souiller la maison du Créateur d'une belle bouse odorante ? Si tel est le cas, je puis vous assurer que la gêne n'incommodera que vos plus proches voisins, le Tout Puissant ayant octroyé le don de déféquer aux créatures terrestres en connaissance des avantages comme des inconvénients.

Je suis Cyril, ou Kad, peu importe, l'oncle de Céraphin. A qui ai je l'honneur ?

Le Tout Puissant avait choisi pour lui.... en envoyant un de ses sbires à soutane !!! Les serres du corbeau capuchonné s'étaient refermées sur son épaule et il semblait bien que les vertes bottes allaient devoir illuminer la future cérémonie religieuse. La fuite était devenue impossible .... L'oncle de Céraphin avait les mêmes dons que le drôle, il savait trouver les mots pour faciliter les choses ...

Mordock se déplia tout en essayant de faire abstraction de ses bottes....

"Monsieur.. euh....Monseigneur...., votre clairvoyance affutée vous a permis de percevoir mon sujet de préoccupation du moment... mes bottes !!! Et euh... point de fiente sous la semelle mais seulement quelques traces verdatres dues à des pissenlits juteux qui m'ont laissés une sorte d'amertume avant de passer la porte... j'étais entrain de me dire que ma tenue ne correspondait surement pas à cet évènement............"

Mordock fronçait les sourcils... tout en devisageant l'homme d'église. Il n'aimait habituellement pas parler avec eux car il avait toujours l'impression de passer à confesse. Le moindre ratichon avait souvent un don de voyance, et rapidement, il arrivait à sentir si un paroissien avait quelque chose à se reprocher... Mordock avait donc tendance à les fuir... Malgré un coté sympathique de type "curé de campagne", l'oncle de Céraphin ne dérogeait pas à la règle; en un coup d'oeil, il avait remarqué son problème de chausses, il ne lui faudrait pas longtemps pour comprendre....

"Je m'appelle Mordock... Mordock Oran... Je suis une connaissance de votre neveu. Il ne vous a certainement pas parlé de moi mais comment vous dire... nous avons partagé des moments qui font que j'ai pris mon baton de marche et que je suis venu pour assister à son baptème."

Mordock essayait de se détendre.... Il lui fallait trouver un sujet d'attention autre que ses bottes.................. Les pompons !!! Mordock regardait subrepticement les pompons de la ceinture en corde du pretre qui se balançaient au gré du vent et de ses mouvements....

Des images de moines s'envolant dans les airs en tirant les cordes servant à actionner les cloches pour sonner les matines lui revinrent à l'esprit... Durant ces sonneries de cloches nocturnes, peu de moines prenaient la peine d'enfiler des braies et les pompons avaient tendance à balotter sacrément dans le beffroi... sous les soutanes !!!

Mordock souriait béatement...

"Mon père... pouvez vous me dire ou un simple boucher périgourdin doit se positionner durant l'office ?"

Tout rentrait dans l'ordre... Mordock retrouvait une certaine assurance... jusqu'à :

Citation :
Bien le bonjour Monseigneur ! je vois avec plaisir que vous avez fait connaissance d'avec Mordock mon fillot .

Bonjour Mordock, c'est un réel plaisir de te voir devant ce saint édifice.

Mordock, la bouche ouverte, n'arrivait pas à trouver immédiatement les mots ....

"Arg.... mais qu'ai je fait pour mériter ça ??? Je vais devoir me coltiner la vieille bique et ses leçons de morale à deux ecus !!! Et c'est parti ... avec ses gros sabots..... "c'est un réel plaisir de te voir devant ce saint édifice".... le reproche a peine voilé.... m'en vais lui en foutre des saints édifices !!! M'étonnerait pas qu'elle soit venue ici pour en voir du pompons de moines défroqués ....", pensa t-il avant de retrouver ses esprits.

"Bonjour marraine.... quel plaisir de te voir... j'espère que tu as fait bonne route."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Kad d'Azayes
A verrue, point d'vertu
A verrue, point d'vertu
avatar

Messages : 2010
Date d'inscription : 23/11/2007
Localisation : Sous Ingeburge

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 14:49

Mais sur une chaise ! rétorqua t'il en riant à gueule-bec, fort heureux de cette boutade de circonstance. Conscient qu'il riait bien souvent seul et qu'il n'avait guère d'humour, il se reprit rapidement, afficha un semblant de sérieux, et poursuivit :

Traditionnellement, le premier rang est occupé par la famille proche, le parrain et la marraine. Au second se rangent les seigneurs. Le reste de l'édifice est alors destiné à l'accueil de tout fondement, qu'il soit lisse, poilu, musclé, svelte, volumineux, crotté ou parfumé.

Appuyé sur sa crosse dont il usait en guise de canne, il aperçu alors Dame Kahhlan, qu'il entreprit de saluer d'un ample hochement de la tête :

Ah, Valeuil ! Les yeux et l'ouïe de Brantôme. Le bon jour et la paix sur votre couche. Des yeux, qui venaient s'adjoindre aux griffes de Bourdeille et à l'épée d'Agonac, le tout constituant ainsi un trio de choc. Ainsi, messire Mordock n'est autre que votre fillot et un proche ami du griffon...

Il se retourna vers le boucher périgourdin... Icelui se fourvoyait lourdement. Il ne lui était en rien inconnu. La mémoire du cardinal lui faisant bien souvent défaut. Néanmoins, il avait enfourné dans la gibecière de sa mémoire le récit de son neveu concernant cet homme vigoureux, qui avait pris en charge Céraphin en Périgord Angoumois, l'aidant à retrouver la trace de la regrettée Wiatt, sa défunte sœur. Il semblait à l'Azayes qu'un décès avait par la suite marqué le boucher, devenu loque et pouilleux, reclus dans son domaine, vivant avec ses cochons, buvant à même l'abreuvoir et se nourrissant au mangeoire. Peut être son neveu ne l'avait il point décrit en ces termes. Mais c'est ce qu'il avait retenu. Un brave et généreux grognon qui avait perdu pied. Pour autant, il ne pipa mot de ces informations... Il rétorqua simplement :

Enchanté, messire Mordock. Et peu importe votre tenue tant que votre âme est propre. Des tâches dues aux pissenlits... Pour une fois, il n'était point mécontent de son jugement tronqué. Et Appius le serait tout autant. Frotter la fiente pour l'ôter des dalles n'était jamais un travail gratifiant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forez.forumsactifs.com
Mordock45



Messages : 6
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 15:47

Citation :
Enchanté, messire Mordock. Et peu importe votre tenue tant que votre âme est propre.

L'oncle de Céraphin avait les yeux perçants des pires inquisiteurs qu'il avait rencontré. Le "messire" et le "tant que votre âme est propre" avaient laissé un gout amer à mordock, comme si son corps s'était transformé en une sorte de chromatographie géante qui laissait remonter du jus de pissenlit de ses bottes jusque dans sa bouche....

Habituellement, Mordock aurait relevé le "messire" en grommelant "avez vous déjà rencontré un messire en sabots ?" mais il préféra s'abstenir afin d'éviter d'approfondir le sujet avec cet homme. Depuis de longues années, il avait réussi à devenir un paysan reconnu et il maintenait les curieux les plus entreprenants à distance en jouant sur un caractère des plus grinche.... Il ne pouvait pas réduire tous ces efforts à néant en prenant des risques inutiles, surtout avec un homme dont les yeux étaient affutés comme une faux une veille de moisson.

"Je vous remercie de votre aide monseigneur.... je vais aller m'assoir à l'intérieur en attendant que la cérémonie commence."

Mordock se retourna vers Kahhlan.

"J'imagine que tu ne seras pas sur la même rangée de sièges que moi... je te conseille de prendre ceux de devant.... il doit y avoir de moelleux coussins...Après une journée de charette, assise sur une planche, j'ai bien peur que tes varices ne remontent encore une fois...."

Mordock entra dans l'église le sourire aux lèvres... il se força à se signer et alla s'asseoir sur la dernière rangée de chaises....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Appius Falco
Bedonnant Chanoine
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 17:56

Niché au beau milieu de la nef, du côté de l'autel, le ventripotent chanoine observait l'édifice avaler les fidèles qui en franchissaient le seuil. D'une ample inclinaison, il entreprit de saluer l'archidiacre de Trèves, les seigneurs vassaux de la maison ainsi que les deux futurs baptisés. Il convenait de leur plaire. Quant aux autres, il étudiait davantage leurs vêtures que leurs visages. Pourvu qu'ils lui rendent la chapelle dans un état convenable, lui évitant un travail fastidieux. Ah, servir notre Sainte Mère l'Église, qu'il disent. Une vie d'planqué faite de repue et de méditation. En théorie. S'il avait su. Certes, au Forez comme en Brantômois, l'on mangeait fort bien, le cardinal n'étant pas avare ni sur le rôt, ni sur le pot. Et point chiche face non plus sur ses gages qu'il estimait honorables pour le cadet de modeste famille qu'il était. Mais le labeur ne se limitait pas à la seule méditation. Vendanger. Tailler le bois. Consolider les remparts. Tant de tâches ingrates qui le faisaient transpirer et qui lui semblaient indigne de la caste à laquelle il appartenait. Tant est qu'au lieu d'afficher un ventre énorme, signe de puissance et de richesse, il puisait dans ses graisses pour œuvrer à la prospérité des domaines.

Il voulait être gras. Il voulait être gros !

Apercevant le cardinal sur le parvis et conscient que les principaux protagonistes du jour étaient désormais présents, il fit sonner les cloches afin d'informer les bourgs environnants, la domestique et la garde et les inviter à rallier l'édifice.



_________________
Prêtre Aristotélicien
Chanoine du cardinal d'Azayes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knud Magnusen
Garde du Comte
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Toujours auprès de Kad ou Céraphin

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 18:27

Le son des cloches de Saint Samoth vint résonner sur les remparts. L'office dominical et l'octroi des Saints Sacrement constituaient les rares exceptions durant lesquelles la garde se voyait autorisée à quitter son service. Aussi le château n'était il plus défendu en de telles occasions. Mais les risques se trouvaient limités par la surveillance exercée dans les seigneuries voisines. Knud avait revêtu son pourpoint cramoisi. Il déposa ses dagues et son épée à l'entrée de l'édifice. Tandis que les fidèles s'installaient sur les bancs, lui traversa la nef d'un pas lent, suivi de près par Abrahum et Igor. Il vint se placer non loin du cœur, face à l'assemblée, afin de former la traditionnelle chorale des gens d'arme de Puymarteau.

Il adressa un regard confiant à son jeune maître, à la protection duquel il se trouvait détaché, puis entreprit de saluer discrètement sa proche amie, Davia. Avare en mots, il éprouvait néanmoins une immense fierté d'être présent ce grand jour et d'y chanter, contribuant ainsi activement au baptême de Céraphin. Que de chemin parcouru. Que de voyages en sa compagnie. Il avait trouvé un maître fidèle et généreux, auquel il remettait la plénitude de son existence. Avec discipline et discrétion, il baissa la tête et attendit le signe du chanoine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 19:11

Oui, je me méfie de ses individus. De plus il a une arme dans un lieu Saint. Moi qui pensait me détendre et profiter de ce moment...

-je vais rester sur mes gardes et me renseignerai sur cette personne au retour, on ne sait jamais.


La De Castelléo ne put s’empêcher d’afficher un sourire amusé en entendant les mots prononcés par le neveu.
Nul doute qu’il avait cette fougue et ce sang chaud de la famille.
C’était souvent une qualité chez eux, mais cela pouvait aussi se révéler être leur pire ennemi.
Toutefois, nul doute qu’il gagnerait en sagesse avec le temps.
Son père et elle avaient réussi, alors pourquoi pas lui !


Allons donc, laisse leurs histoires de famille à qui de droit. Profites donc plutôt de l’instant présent et du calme revenu, si non ton père va m’étriper de t’avoir emmené ici.

Clin d’œil entendu imaginant déjà son Excellence lui faire la morale durant de nombreuses heures, où elle se contenterait d’acquiescer pour lui rendre la vie plus facile… une sorte de sale gosse sur ce coup, quoi.
Mais cela faisait partie du jeu… de leur jeu.

Et le courant d’air refit son apparition.
Nouveau sourire en direction de Davia, puis la Brune détaillait de la tête aux pieds le fiancé de la Corsu.


Enchantée de vous connaitre Oso… Davia m’a énormément parlé de vous. Cela fait plaisir de pouvoir mettre un visage sur un nom.

Elle reposa ses pupilles sur la future baptisée.
S’adressant aux deux jeunes gens.


Effectivement Davia, je vous présente Calixte, mon neveu. Il a accepté de sortir sa taty pour l’occasion.

Le visage restera sérieux malgré son envie profonde de rire doucement de la taquinerie.
De nouvelles arrivées attirèrent l’attention du Chevalier.


Hum, je crois que tu devrais reprendre place au-devant Davia, visiblement la cérémonie ne va pas tarder à commencer.


Et c’était peu dire, car les cloches ne tardèrent pas à se faire entendre…


Dernière édition par Lucie le Lun 11 Oct - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kahhlan
Dame de Valeuil
Dame de Valeuil
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 20:23

Elle avait répondu au salut de son Éminence avec une petite révérence toute simple , le remerciant pour ses vœux de paix sur sa couche, et l'homme n'imaginait pas combien elle avait la paix depuis qu'elle ne la partageait plus … acquiescement également ses derniers dires sur ces liens d'avec Mordock, tout en ajoutant pourtant qu'elle n'était pas sa marraine spirituelle, mais celle qui l'avait accueilli et pris sous son aile à son arrivée … Pour la spiritualité, elle avait renoncé depuis des lustres à lui faire ouvrir le moindre ouvrage et encore moins de lui parler d'Aristote.
L'homme était aussi mulet qu'un troupeau réunis et elle en avait conclu que le silence à ce sujet éviterait une énième prise de tête .


Elle laissa ensuite les deux hommes s'entretenir et Mordock de lui glisser encore un de ces fameux conseil qui avaient le don de lui faire grincer les dents …. et si elle avait en autre endroit, elle aurait poussé trois rooooooooo d'indignation et aurait pesté mille remontrances tout en le boudant d'un regard noir.
Ne pas réagir à la provocation , ce n'était ni le lieu , et encore moins le moment se promettant toutefois de lui garder un chien de sa chienne ….
Ainsi, il en était de leur relation, ne pouvant se passer de prendre soin de l'autre en entretenant cette amitié comme chien et chat …


Les cloches la rappelèrent à l'ordre et elle s'inclina à nouveau devant Monseigneur pour entrer à son tour dans la chapelle.
Regard sur l'assemblée présente , ravie de reconnaître son Capitaine tout aussi poussiéreux qu'elle même … elle irait le saluer par la suite, le laissant à la place des proches et seigneurs.

La dernière rangée de chaises, meublée pour l'instant que de la stature de son fillot serait donc occupée par deux Castillonais.
Elle s'y glissa et sagement, sans mot dire s'installa mains jointes sur les genoux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceraphin
Jeune maître
Jeune maître
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 20:42

Avait-il ménagé son entrée pour se faire remarquer, voir se faire désirer?
Nul ne le saurait jamais.
Mais l'orgueil n'avait point encore suffisamment envahi le cœur du jeune homme pour se livrer à tel stratagème.
Non, il n'était pas en avance, voilà tout.
Pas en retard non plus, juste à l'heure... franchissant le seuil de la chapelle au tintement des cloches.

Portant sur chemise blanche le pourpoint aux armes de Bourdeille, orné du blason d'or et serres du griffon, l'Azayes avait emboité le pas du vieux militaire, précédé aussi par Abrahum et Igor.
Et alors que chacun se dirigeait docilement vers la place qu'il estimait la sienne, Ceraphin traversa la nef avec une solennité toute propre à l'évènement, s'accordant le temps de saluer les quelques visages qui se tournèrent, sur son passage.
Il en reconnu quelques uns et s'interrogea sur d'autres mais poursuivit son cheminement sans sourciller.
Quelques sourires esquissés, subrepticement.
Et bientôt parvenu aux premières loges, au moment de prendre place face à l'autel où présideraient son oncle et son cousin, il aperçu, en fond d'édifice, une silhouette qui avait échappé à son regard, en entrant.
Une pause d'un instant, un moment figé, le temps de reconnaitre cette silhouette entre toutes...
Le son d'une maurache semblait lui parvenir aux oreilles... une flopée de souvenirs accouraient avec.
Un sourire se dessina sur ses lèvres, une main se porta sur un caillou, dans un repli de ses braies de velours.

Et puis négligeant un peu le passé pour mieux reprendre contact avec le présent, il se retourna vers sa voisine.
Inclinant ostensiblement la tête, il l'observa un instant...

Adishatz princessà.

Puis la quittant des yeux pour mieux fixer l'autel, il ajouta, contenant tous prémices d'un sourire...

Nous y voilà, damiselà.
Voici donc venue l'heure du... mariage...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baile

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 10/10/2010
Localisation : Dans l'ombre d'un Ange

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 21:13

Elle aurait bien aimé pouvoir dire que la gamine l'avait suppliée pour venir, tout ça tout ça, elle aurait eu au moins une excuse. Mais non, il avait suffi que Davia lui dise "s'il te plait ma Baile" et son cœur s'était transformé de pierre en artichaut. Comment refuser quoi que ce soit à cette femme-enfant, plus enfant que femme des fois d'ailleurs, surtout quand elle prononçait ces mots d'une voix qui ferait larmoyer le diable? On ne refuse pas, on obtempère. Et malgré son absence totale d'envie de faire le voyage au fin fond du Périgord, elle avait sellé sa monture et galopé à brides abattues. Parce que cette gamine tirait ce qu'elle voulait d'elle ou presque, depuis qu'elle avait sept ans. Parce que la Baile ne savait pas résister à sa moue ni à son sourire. Et parce que ça ne pouvait pas être ennuyeux à ce point, une cérémonie de baptême, si?...

Juste au moment où les cloches sonnaient, elle poussa de l'épaule la large porte de la chapelle, parce qu'elle n'avait pas envie d'utiliser sa main, et évita de justesse de perdre l'équilibre en entrant. Plantée au beau milieu de l'allée centrale, elle contempla l'immense foule des invités. Oh bah sur ce point-là au moins, tu n'm'as pas menti Dav: tu n'as pas invité grand monde. Elle sourit légèrement en repensant au dernier échange épistolaire avec la Tourangelle, puis détailla les présents. Si elle n'était absolument pas étonnée de la présence de l'Ours, ni même de celle de Lulue puisque Davia lui avait annoncé l'avoir choisie comme marraine, elle fut surprise de reconnaître près de l'autel l'imposante stature de Namaycush. Elle appréciait le Gascon, depuis leur...hmm.. rencontre à trois avec Alcyone, dans un taverne limousine, il y a très très longtemps de ça. 'fin très longtemps en tout cas. Mais elle connaissait aussi son côté irréductiblement mercenaire, et savait que Davia avait passé quelques semaines, "en famille", dans son armée. Et elle se demandait bien ce qu'il pouvait venir faire ici, en ce jour.

Bah non, elle ne connaissait pas la relation de Namay avec Agnia, ni que la mère agonisante lui avait demandé de prendre soin de sa fille, hein? Encore heureux, parce que si elle savait tout ça, elle se serait avancée vers le Gascon et lui aurait dit que Davia avait Oso et elle pour la protéger etc, et qu'il pouvait retourner écumer le monde. Non, là, elle se demandait juste la raison de sa présence ici. Et quand son regard-balai tomba de nouveau sur l'Ours, elle se fit la réflexion, en voyant le visage légèrement crispé d'Oso, qu'il se posait sans doute la même question.

Bon ma Dav, le baiser que tu m'as promis paske t'es très contente de me voir ici attendra hein? J'ai des trucs à discuter avec Oso avant... Pas la peine de chercher très loin, elle se parlait très souvent à elle-même la Baile. Ca ne l'empêche pas d'avancer d'un pas ferme vers le promis de la gamine. Posant une main sur son épaule, elle lui fit une bise rapide.

Hey Oso. J'ai craint un instant d'être en retard, mais visiblement ça n'a pas encore commencé... Dis, j'me demandais... Pourquoi il est là, Namay?...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anna

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 23:00

Anna avait reçu une lettre de Davia l'invitant à son baptême.
Rien ne pouvait lui faire plus plaisir que de savoir cette chère petite entrer dans l'Église aristotélicienne. Elle se devait donc d'être présente en ce jour si particulier.
En sortant de retraite, c'est donc l'une des première chose qu'il lui fallait faire, et elle prépara sa monture et son paquetage en espérant arriver à temps.

En vue de l'église ou devait se dérouler la cérémonie, elle remit un minimum d'ordre dans sa tenue pour être présentable, laissa son cheval près d'un point d'eau et se dirigea vers l'édifice.
Prenant une grande inspiration avant de pousser la porte, elle se dit que manifestement elle était légèrement en retard. Cela commençait à être une habitude depuis qu'elle était sortie du couvent.
Chaque jour montrait qu'elle avait raté un évènement , croisé de peu une personne ici ou là et meme était arrivée après que son ordre aurait eut besoin d'elle dans ses rangs....

La porte grinça légèrement sous sa poussée, lui montrant une fois de plus qu'il lui était quasiment impossible de passer inaperçu lorsque l'on est tout le temps en retard... Elle la referma donc derrière elle et tenta de voire si parmi les invités elle pouvait apercevoir l'un d'entre eux... ah oui effectivement comment le rater avec sa haute stature et son maintient si... martial.
Elle s'approcha donc à pas silencieux pour se placer de Sampieru et chercha à croiser le regard de Davia tout en glissant sa main près des doigts de l'homme qui avait occupé ses pensées tous ces longs mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davia Corsu de Volvent

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Lun 11 Oct - 9:36

Elle venait à peine de finir de saluer sa marraine lorsque les cloches se mirent à sonner lui rappelant par là le jour et l'heure, répondant au conseil avisé de Lucie par un sourire, elle prit donc place près de l'autel, délaissant son bien-aimé le temps d'une cérémonie qui, elle l'espérait, serait la dernière où elle se trouverait loin de lui.

C'est donc rêveuse qu'elle prit place, lissant le fin tissu de sa robe blanche et remettant la ceinture bleue qui l'agrémentait, nerveusement. L'Archange se faisait désirer et tant qu'il n'était pas là, elle n'arrivait pas à refaire tomber la nervosité, se remémorant dans sa tête la terrible annonce de Namay et tentant, tant bien que mal de chasser l'image de sa mère mourrante. Machinalement, elle tourna un peu la tête pour voir si l'Archange de Bourdeille ramenait le bout de son nez et comme s'il avait entendu sa pensée, il s'avança avec la prestance qui lui était sienne et qui lui allait si bien.


Citation :
Adishatz princessà.

Elle s'inclina à son tour, lui rendant son salut et répondant affectueusement.

Adishatz l'Archange.

Pas la peine d'en dire plus, elle se tourna elle aussi vers l'autel avant de faire une grimace en entendant sa phrase.

Citation :
Nous y voilà, damiselà.
Voici donc venue l'heure du... mariage...

Errrrf, le mariage! Rhaaa le vilain, voilà qu'il se moque. Oui, un jour elle avait fait l'horrible bourde et avait confondu "baptême" avec "mariage". D'aucuns penseraient que s'eut été un lapsus révélateur, pourtant ce n'était pas le cas. En devenant amis, faisant fi qu'on veuille faire d'eux des époux, ils s'étaient juré, rejuré et même craché, que jamais ils ne s'épouseraient, même si on les forçait et même si on leur collait une dague sous le cou. L'idée malicieuse de Céraphin lui rappelant ce qui les avait rapproché et qui, au final était devenu un point d'entente non négociable, fit froid dans le dos à la Corsu. C'est pas qu'elle l'aimait pas son Archange, c'est pas non plus qu'il était laid, où stupide, où sale, c'est que pour elle s'était comme épouser son frère!!! beerk, on n'épouse pas son frère!

Retenant la grimace qui allait lui déformer le visage, bénissant le ciel qu'on soit un jour de baptême, elle donna un léger coup de coude à son voisin pas si angélique que ça, ne préférant même pas relever la traumatisante pique.


Elle tourna la tête vers lui pour lui montrer sa désapprobation juste à temps pour remarquer ainsi l'entrée de Baile, un sourire malicieux étira ses lèvres. Elle était donc venue, sa vilaine qui lui en faisait voir de toutes les couleurs en ce moment. Comme quoi le lien tissé entre elles n'avait pas disparu d'un coup, comme quoi tout n'a pas tant changé que ça! Comme quoi malgré son mauvais caractère la Baile n'oubliait pas qui l'aimait. Anna rentrait aussi au même moment, Davia se retourna alors, le coeur battant, triturant les pauvres plis de sa robe. Elle n'avait pas vu sa "Tante Annana" depuis dès lustre et son bonheur était à son comble qu'elle puisse venir. Depuis le temps qu'elle attendait qu'elle devienne sa belle-maman.

Son coeur se serra. Aujourd'hui, elle avait perdu la femme qui l'avait mise au monde, mais peut-être, bientôt, elle aurait une nouvelle maman. Elle ferma un instant les yeux, priant pour ceux qu'elle aimait et qui avaient disparus et, posant doucement sa main sur le bras de Céraf', elle lui murmura affectueusement:


C'est un beau jour aujourd'hui, l'Archange... et puis, ta maman est avec nous, avec la mienne maintenant.

Sa main se serre sur son bras pour lui faire passer toute son amitié. Il est temps de commencer. Elle le relâche donc et se recueille à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
namaycush
Seigneur d'Agonac
Seigneur d'Agonac
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Lun 11 Oct - 14:41

Choses étant dites, l’homme d’Agonac attendit en banc de deuxième rang, debout, comme le veut l’usage. Son regard erra brièvement sur les gens des ordres. Pas vraiment sympathique les garçons. Caractéristiques typiques de ce genre de personnages. Sous prétexte de charte ou de valeurs très subjectives, ils appliquaient leur mission, la défense. Tandis que les assauts lourds, les vrais, se donnaient toujours par l’intermédiaire de la noblesse militaire. Ils étaient les héros hégémoniques d’évènements qui les dépassaient bien souvent et qui étaient décidés ailleurs. Presque pathétiques.

Un hochement de tête en direction de Sampieru qu’il a connu petite recrue de la garnison de Dax à une autre époque.
Aussi l’Imperator de la Sérénissime Ingeburge ne put que leur lancer un œil narquois avant de saluer d’un signe de tête le chanoine bien fidèle des terres de Kad, de jeter un clin d’œil à Kahhlan qui aurait tout aussi bien pu rejoindre la place des seigneurs vassaux de Brantôme.

Pas à dire, Céraphin, dans sa tenue immaculée méritait son surnom et n’amenait que fierté à son entourage propre. Bientôt, il faudra qu’il règne.

Attention vite détournée vers l’entrée par « crouic » de porte, d’où surgit une équilibriste qui ne manqua pas d’arracher un sourire, un vrai, au gascon… qui lâcha involontairement échapper une exclamation pour le moins de talus…


Bordel, Baile !

Le Limousin,
Une femme, un homme,

Une taverne,
Deux femmes, un homme,

Et l’arrivée impromptue d’une paysanne, vite retournée comme si elle avait rencontré le diable… Ce souvenir ne manqua pas de le faire rire et ravivait une considération sincère envers la « Baile » dont il avait suivi les évènements armés depuis un certain état-major de conduite récemment.
Puis les paroles de Davia à Céraphin le ramenèrent à la solennité de l’instant et il tâcha de faire paraître bonne contenance… Nul doute que l’après-cérémonie donnerait l’occasion à quelques trinquées…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sampieru corsu

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Lun 11 Oct - 14:42

le corse se tenait droit, observant sa douce fille,
la voir si resplendissante, le rendait encore plus proche du paradis solaire.

l'eglise se remplissait lentement mais surement,
quand une personne prit place pres du guerrier,
il ferma alors les yeux et reconnut un parfum, celui de celle qui lui manquait tant.
Une odeur, veritable reminiscence, suivit d'une douce chaleur, celle de sa main effleurant la sienne.

il ouvre les yeux et prend la main de sa belle anna,
aucun mot ne pourrait decrire son bonheur, alors de ce fait, il se contenta de serrer sa main et de lui sourir, en la regardant dans les yeux.


voila, les femmes de sa vie étaient presente, plus rien ne pourrait lui oter son sourire......
il se souviendra longtemp de ce jour.......


le temps passe, laissant paraitre sa jeunesse gasconne comme lointaine.
cette terre qu'il aimait tant, était devenus depuis, une terre sterile de veritables guerriers,
attquée, pillée, elle n'est plus qu'une triste terre de retraite pour reveurs.
les fringants officiers d'antant sont devenus des vieillards inutiles, rangés a tout jamais dans le souvenir de leur pseudo gloire passée.
Que le temp est dure avec les hommes....



Dernière édition par sampieru corsu le Lun 11 Oct - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElOso



Messages : 7
Date d'inscription : 30/09/2010
Localisation : pas loin d'une brune salée

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Lun 11 Oct - 16:58

Ca allait vite là. Très vite. Trop, peut-être, pour le petit cerveau de l'ex-captain, ex-tout.
Lucie, croisée vite fait sur un front chaud, depuis lors refroidi. Un signe de tête. La marraine, s'il avait bien suivi. Pas mal , la Blanche, une de plus à tenir la route.

Lucie... mes hommages. N'écoutez pas tout, elle n'est pas objective.


Puis sa brune le quitta, pour aller se marier ? Et c'est la Baile qui pointa le bout de son nez. Hum. Il finissait par bien l'aimer, même s'il eut douté, il y a quelques mois, que cette hérésie fut possible.


Il tendit l'oreille à ses paroles.

Hey, Baile... Qui ça ? Namay ? J'sais pas, connais pas. Davia m'en a bien parlé, mais je connais pas sa trogne. C'est le matamore, là-bas ?

Il désigna d'un coup de menton l'homme qui avait parlé à Davia, avant que n'arrive la Lieut au cul vert.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baile

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 10/10/2010
Localisation : Dans l'ombre d'un Ange

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Lun 11 Oct - 17:39

Tit flash back. Important. Parce que si la Baile avait entendu l'exclamation du Gascon à son entrée, elle se serait immédiatement approchée du beau colosse, 'fin elle disait beau juste pour faire plaisir à une rousse... elle se serait approchée de Namay donc, pour lui murmurer un truc du genre "J'aurais préféré que tu m'appelles BB, chéri, au lieu de Bordel Baile...". Mais comme tout s'était passé très vite comme l'avait souligné l'Ours auvergnat, elle n'avait rien capté, du moins pas encore.

Retour au présent, deux trois courtes minutes après tout cela. Quelque chose dans l'intonation de la voix d'Oso lui laissait supposer qu'il n'appréciait pas vraiment le matamore en question. Dieu quelle était logique la Baile, des fois... Elle plissa les yeux, comme lorsqu'elle voulait réfléchir très vite.

Hmm.... Oui c'est bien lui. Bah moi Davia m'a jamais dit qu'elle était très proche de lui au point de l'inviter à son baptême. Juste qu'elle l'avait suivi avec Sempieru chez les M&M's, avant qu'elle ne rejoigne la Commanderie. J'l'aime bien, lui, mais j'aime pas qu'il soit là. J'me dis toujours qu'il cherche à recruter Dav'.

Elle grogna par habitude et pour donner plus de poids à ses paroles, puis saisit brusquement le bras d'El Oso.

Et si on allait lui demander, hein? Enfin après la cérémonie j'veux dire... Mais viens, on va s'incruster devant.

Elle tira Oso par le bras, sans attendre sa réponse, parce qu'elle était à peu près sure qu'il allait dire non, le grognon, et avança résolument vers le deuxième banc, jusqu'à Namay près duquel elle se tint debout, par mimétisme, parce que l'usage, elle, elle ne connaissait pas. Elle lâcha enfin Oso et adressa son plus beau sourire au Gascon, tout en chuchotant entre ses lèvres.

'jour, capitaine. Quelle extraordinaire belle surprise de te voir ici! t'as amené ta femme, 'fin l'officielle j'veux dire, avec toi au moins?...Oh! Et tu connais Oso?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElOso



Messages : 7
Date d'inscription : 30/09/2010
Localisation : pas loin d'une brune salée

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Lun 11 Oct - 19:19

Qui comptait assister benoitement à une cérémonie banale avait tout faux. Bon, ça n'était pas son cas, faut dire. Tant qu'à entrer dans une église, autant que ça bouge. Et avec l'oiseau qui lui agrippait le bras, c'était bien parti. Voilà donc que la Baile lui plantait ses ongles peut-être sales mais en tout cas acérés dans les chairs pourtant fermes de l'avant-bras. Et qui l'emmène vers l'autel. Ouep, ca peut faire peur. M'enfin, il connaissait un peu la gazoute, et de ce coté là au moins, il était à peu près rassuré.

Donc, direction seconde rangée. Objectif vite atteint, d'ailleurs, ca faisait moins loin que le nirvana.

D'emblée, il apprécia l'avantage de la position. De là, il disposait d'une vue imprenable sur les arrières de la baptisée, arrières qui, admettons le, n'avaient pas été étrangers à sa décision de la harceler, voici quelques mois déjà. Mais ça n'était manifestement pas le but de l'expédition, et lorsque la Blanche, pure et tout et tout, prononça son nom, il tourna la tête, considérant celui qu'elle appelait "capitaine". Appellation souvent usitée à tort, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceraphin
Jeune maître
Jeune maître
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Lun 11 Oct - 19:32

Au regard furibond, il sourit.
Après tout c'était elle qui avait annoncé qu'ils se marieraient, il ne faisait que réitérer ses paroles... les replaçant dans un contexte on ne pouvait plus adéquat.
Femme propose, femme dispose et Ceraphin se pose... comme un Archange taquin et moqueur.
Dans ce visage si sérieux, seul son regard joue la nuance, plissé d'un rire tacite.
Tout est dans le contrôle, la maitrise du corps et du visage qui se fait masque sur commande, à l'exception des yeux qui demeurent indomptables.
Le paraitre et le semblant, sans mensonge ni fourberie... juste par jeu.
Car la vie est une longue pièce de théâtre, où chaque jour est un nouvel acte à jouer... en tentant d'acquérir la faveur d'un public constitué de nos proches.
Au moins être distrayant?
Qu'importe, les choses sont encore plus complexes...

En tous cas, Ceraphin s'amuse d'un tout et d'un rien.
Et justement, au détour du brouhaha plus ou moins léger que des adultes agissant comme des enfants se plaisent à faire perdurer derrière eux, il se retourne et balade un regard dont la neutralité ne pourra que faire s'interroger ceux qui s'en sentiront ciblés.
Ni plus ni moins, sans reproche ni assentiment... le doute est bien plus perturbant.
Ah si, juste, parce qu'il ne peut pas vraiment s'en empêcher, froncer le sourcil à l'attention d'Agonac qui vient de jurer dans un lieu saint.
Et se détourner à nouveau vers l'autel pour mieux savourer le plaisir d'avoir jouer à l'adulte qui tance la turbulente enfance.

Davia l'a t'elle vu?
Davia l'a t'elle lu?
En tous cas, à l'instant elle vient de lui signifier qu'elle était là... par un simple contact.
Le toucher d'un bras, la main posée et déposée.
Dieu que parfois un rien faisait tout, offrant à qui savait recevoir, l'opportunité de se savoir vivant, de se découvrir suffisamment important et aimable pour que l'on veuille vous toucher, du bout des doigts.
Souvenirs de la chaleur de celle qu'il appelait Maman et donc la moindre affection le réjouissait pour le restant d'une vie.

Or voici que la Corsu lui inflige la surprise de prononcer à mi voix ses pensées les plus profondes.
Et tandis qu'il pose, non sans fébrilité, sa main sur celle qui relâchera trop vite son bras, il ne peut s'empêcher de perdre son masque au profit d'un air clairement dubitatif, voir interrogatif...


La tienne... ?!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davia Corsu de Volvent

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Lun 11 Oct - 20:14

La malice et l'enfance n'arrivent pas tout à fait à sortir d'elle, peut-être est-ce parce que trop petite elle s'est sentie abandonnée par sa vraie maman? Peut-être est-ce parce sa maman d'adoption la parfois un peu forcée à être trop vite, trop grande, peut-être parce que lorsqu'elle est avec Céraphin, celui qu'elle a rencontrée alors qu'elle n'était pas encore sortie de cet âge bienheureux, son coeur reste celui d'une enfant.

Quoi qu'il en soit, il y a du mouvement autour d'eux, derrière eux. A nouveau, elle jette un coup d'oeil par dessus son épaule, pour voir Baile prendre le bras d'Oso. Depuis qu'ils s'entendent bien ces deux là, elle se pose des questions. Non, pas ce genre de questions voyons! Elle ne doute pas de son ours et connait les affinités de Baile. Mais à dire vrai, elle ne pensait pas ça possible et elle se demande ce que ça cache. Et si auparavant, on lui avait dit que son fiancé et la Rebaile pourraient un jour pactiser, elle serait partie d'un grand éclat de rire pas du tout convaincue. Et pourtant! Malgré tout, ça lui posait question.

D'un petit mouvement de tête, elle croise le regard de Céraphin, étrange journée ou la liesse se mêle à une certaine mélancolie. Sa main se crispe sur sa robe qui, décidément, fait les frais de ses humeurs. Elle baisse la tête au murmure de l'Archange. Non, elle ne pleurera pas, non ce n'est ni le jour, ni le lieu, ni l'heure. Elle se durcit. Se disant que cette femme, elle ne l'a pas connue, qu'elle n'a fait que lui donner le jour, que rien ne les liait vraiment. Les larmes et la boule de tristesse qui ont envahit sa poitrine et sa gorge s'en vont, pour le moment.


Oui... la mienne. Namay me l'a annoncé tout à l'heure... tu sais? Agnia...

Pas besoin d'en rajouter, elle ne peut pas et ne le veut pas non plus. Mais un soupire suit ses paroles, un soupire lourd, lourd de ce qu'elle ne pourra plus jamais connaître, des questions qui resteront sans réponses. Le regard planté dans celui de Céraphin, elle se demande. Peut-être que lui... il connaissait un peu sa mère et puis, il est avec Memento, peut-être pourra-t-il l'aider à comprendre? Pourquoi? Comment? Un sourire complice s'affiche sur son visage tristounet lui rendant sa fraîcheur juvénile. Et à nouveau, elle se répète comme pour elle même.

Oui, c'est une belle journée aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcyone
Vicomtesse
Vicomtesse
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 24/05/2010
Localisation : Avec Lui, tou-les-jours...

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Lun 11 Oct - 20:40

Parce qu'elle ne serait pas tout à fait Alcyone si elle s'inquiétait de savoir si elle était conviée ou pas...
Parce qu'elle s'en foutait, en fait...
Parce que sans le connaître beaucoup, elle l'aimait bien, le jeune Céraphin...
Parce que là où le Capitaine Carmin se trouvait, il était fort probable qu'elle se trouve aussi...
Parce qu'en plus, il y avait fort à parier qu'il s'arrange, d'une façon ou d'une autre, pour... hum... animer les réjouissances...

Pour cela et pour tout le reste, la rouquine, malgré une grossesse plus qu'avancée, avait décidé de prendre part à la cérémonie.

Bien lui en prit, forcément. D'un regard perçant, elle embrassa l'assemblée, à la recherche de son époux. En grande conversation avec... hmmm... intéressant... sourire mutin et carnassier sur les lèvres carmines... Dans son esprit se fait l'évocation d'autres lieux, d'autres temps, peut-être plus insouciants, peut-être moins, tout dépend de l'angle sous lequel on considère la chose. Images, sons, sensations... qu'elle savoure d'autant plus qu'elles n'ont strictement aucune place en pareil lieu. Mais que voulez-vous, on ne se refait pas, et taquiner ce "Très-Haut" qui lui était étranger et indifférent l'amusait toujours au plus haut point, c'était bien la seule chose qui n'avait pas changé depuis Ventadour. Voici déjà que la rouquine se dirige d'un pas assuré vers eux...

Dans sa "course" - notion toute relative, pour une future mère, il faut bien l'avouer - elle bouscula involontairement un jeune homme qui semblait un peu crispé et qui semblait observer Namay du coin de l'oeil en tenant à voix basse à une jeune femme qu'elle n'avait point l'heur de connaître non plus des propos qui attirèrent son attention.


Calixte a écrit:
-je vais rester sur mes gardes et me renseignerai sur cette personne au retour, on ne sait jamais.

A n'en point douter, il était question de son époux. Où qu'il aille, il s'arrangeait toujours pour générer pareilles réaction. Et comme la politesse et la bienséance sont notions toutes personnelles chez les Salmo Salar, la rouquine, tout sourire, s'invita dans la réflexion :

- Vous faites bien, c'est un trublion comme on n'en fait plus. Il se nomme Namaycush Salmo Salar. Quand j'étais Comtesse du Limousin, j'ai mené une enquête... approfondie sur lui... A l'occasion, je partagerai mes renseignements avec vous! * Clin d'oeil amusé * Mais je puis déjà vous suggérer de vous détendre un brin, il n'est pas homme à souiller les lieux saints, encore moins quand l'hôte est son suzerain...

Elle salua les deux convives d'un gracieux hochement de tête, avant de se diriger à nouveau vers son Unique... et la belle ex-Rebaile, qui ne semble pas l'avoir remarquée. Etrange, pourtant, celle-là a l'instinct aussi affuté que la lame de la dague qu'elle lui a un jour offerte.

Baile a écrit:
'jour, capitaine. Quelle extraordinaire belle surprise de te voir ici! t'as amené ta femme, 'fin l'officielle j'veux dire, avec toi au moins?...Oh! Et tu connais Oso?

- Oserais-tu dire qu'il en est des officieuses? Et oserais-tu douter que les Carmins vont par deux et les émeraudes par quatre? * Clin d'oeil complice à son époux * La femme de Namay est en outre fort bien capable de s'amener toute seule comme une grande, tu la connais un peu, tout de même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abrahum Halvicht
Garde du Comte
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Mar 12 Oct - 16:07

Précédant le jeune maître en compagnie du vieux Knud et du capitaine de la garde, Igor, Abrahum bombait le torse, fier d'ouvrir la route au seigneur de Bourdeille. Il fallait reconnaitre qu'au château, celui ci demeurait le centre de toutes les attentions. Bien que peu bavard, Abrahum veillait à ce que les portes du domaine lui soient toujours ouvertes en temps et en heure. Un salut discret ou un garde à vous répondaient alors aux signaux sonores du griffon, à l'image du matin même, ou le garde avait eu l'occasion d'accueillir le jeune homme. Arrivé devant le modeste parvis, il s'arrêta un instant devant le cardinal et déclara, non sans l'avoir salué avec respect auparavant :

Éminence, je suis au regret de vous informer que nulle livrée du cardinal-archevêque de Tours n'a été vue ce matin. Comment ? La chorale ? Bien, nous y allons de ce pas !

Un salut, un de plus, afin de demander son congé qu'il reçu d'un geste de la main. Et d'emboiter le pas de Kund et Igor en direction de l'autel, afin de prendre place à leurs côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor Massovich
Garde du Comte
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Mar 12 Oct - 16:26

Le capitaine de la garde, le visage froid comme le cul d'une pucelle engeôlée au couvent, mena ses deux acolytes jusqu'au cœur. Prenant position droit comme une hallebarde, les bras le long du corps laissant apparaitre la livrée de Forez et Brantôme, il échangea un regard avec Knud et Abrahum, adressa un hochement de tête au chanoine en signe d'acquiescement et gronda enfin. La chorale de Puymarteau, ainsi que tous la nommaient dans la maisonnée, entonnait le chant traditionnel précédant les offices et sacrements.

Effet garanti. Silence. Échanges à haute voix troqués contre de bas chuchotement. En raison des voix graves et puissantes de la chorale ? Ou bien des leurs traits secs, de leurs regards pointés sur l'assemblée ? Nul ne le saurait jamais, probablement. Il tonnait comme jour d'apocalypse dans Saint Samoth. Bienvenue à Brantôme, songeait le capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordock45



Messages : 6
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Mar 12 Oct - 16:29

Kahhlan avait raison sur une chose : il fallait s'appeler Céraphin pour réussir à faire venir Mordock en ce lieu. Debout au fond de la chapelle, Mordock jetait des coups d'œil à la croix qui trônait derrière l'hôtel ... Les poings serrés, il la toisait du regard, d'un regard sombre, rempli de reproches et de rancœur. Non, à aucun moment durant la cérémonie, il ne baisserait les yeux : c'était son défi à lui comme pour Lui faire comprendre qu'Il n'aurait pas dû la lui prendre.

Mordock savait bien ce que représentait le baptême... ce passage vers une nouvelle vie, plus pure, cet engagement rituel qui devait effacer les péchés du passé en devenant croyant aux yeux de tous. Et tout cela, lui semblait être un mensonge, un affreux mensonge, un contrat de dupes pour atténuer la peur de mourir ou effacer les remords.

Finalement, Céraphin n'avait pas besoin de ça... il n'avait pas à rougir de son passé, au contraire. La véritable spiritualité se trouvait, pour Mordock, dans les rencontres mais aussi dans les objets qui nous les rappelaient, comme par exemple un cailloux ramassé aux pierres jaumatres et donné en souvenir. Ce simple cailloux avait une âme sans aucun doute. Il représentait la fidélité, l'amitié et l'amour. A lui seul, il valait tout l'or du monde et dépassait tous les sacrements de la terre.

Mordock fit un pas de coté pour apercevoir Céraphin... il rayonnait comme toujours. Une certaine fierté l'envahit alors comme à chaque fois qu'il le croisait.

Un bref coup d'œil à kahhlan qui s'était recroquevillée les mains sur les genoux comme toutes les grenouilles de bénitier, prête a sauter sur la première hostie qui pointerait le bout de son nez....

"Je suis fier de toi, gamin...", pensa t il.

Mordock regarda l'assemblée et y vit un nœud de vipères comme rarement vu.... Des odeurs de tristesses, de luttes de pouvoir, de haines, de condescendances se mélangeaient et laissaient à Mordock une sensation de mal être nauséabond ...

"Et bien !!! J'espère que le gamin est bien chaussé car sinon il risque de se faire mordre par des aspics en mal de proies bien tendres !!! C'est peut être le moment de sortir de ton trou, mon vieux, pour le protéger le drôle...", se dit-il inquiet.


Dernière édition par Mordock45 le Mar 12 Oct - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Kad d'Azayes
A verrue, point d'vertu
A verrue, point d'vertu
avatar

Messages : 2010
Date d'inscription : 23/11/2007
Localisation : Sous Ingeburge

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Mar 12 Oct - 16:43

A peine Murdock et Kahhlan eurent ils franchit le seuil de l'édifice que s'en vint la garde, suivie de peu par Céraphin. Lorsqu'Abrahum l'informa que le messager espéré n'était arrivé du matin, il s'emporta dans un profond soupir. Il ferait sans cette dérogation du cardinal-archevêque de Tours. Tout le monde était présent. Il n'était point envisageable de reporter. Se signant en pénétrant dans l'édifice, il balaya le dallage de sa soutane qui ne manquerait point de virer du pourpre au noir avant que le soleil n'ait dardé ses derniers rayons. Il remarqua quelques visages familiers dans l'assemblée et constata que tous les seigneurs de la maison avaient entrepris le déplacement. Tandis qu'il adressait un sourire en coin à la vicomtesse d'Aubusson, lui témoignant son contentement de la voir céans aux côté de son époux, il aperçu quelques livrées des Ordres Militaro Religieux. Les visages lui semblaient néanmoins inconnus.

En premier lieu, il rejoignit Sa Grâce Uriel, l'archidiacre de Trèves qui co-célébrerait avec lui ce jour. Puis tous deux remontèrent la nef jusqu'à l'autel ou ils invitèrent Céraphin et Davia à les rejoindre. Patienter un instant que la chorale fasse son œuvre... Que tous soient en place... Et la cérémonie pourrait débuter. Il déclara à voix basse :


Prêts pour la baignade, mes enfants ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forez.forumsactifs.com
Ceraphin
Jeune maître
Jeune maître
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Jeu 14 Oct - 11:49

A la réponse que lui fit Davia, Ceraphin demeura un bref instant perplexe, s'interrogeant sur l'interprétation à faire des mots qu'elle avait susurrés.
Mais à mesure qu'il lui apparaissait qu'il n'y avait pas beaucoup d'interprétations possibles, son visage se rembrunit.
Même si son amie semblait vouloir ne pas s'apitoyer sur son sort et celui de la matrice qui l'avait conçue, l'Azayes ne sut réellement redresser ses pensées et oublier la mélancolie qui venait de l'envahir.
Il savait les douleurs engendrées par la perte d'une mère, le trou béant que laissait telle disparition.
Pour autant, Ceraphin se rasséréna un peu en songeant que mère et fille ne semblaient pas très proches... on prend la consolation là ou l'on peut, tout comme on ne lésine pas sur le goût de l'eau trouvée en plein désert.

Puis, brusquement, une sonorité puissante mais mélodieuse vint le tirer de sa torpeur.
Il était toujours surprenant d'entendre la justesse et la solennité des voix de ces gens d'armes.
Leur piété et leur ferveur religieuse ne faisaient d'ailleurs qu'ajouter au redoutable de leur allure...

Ce pendant, quelques mouvements se font encore par derrière mais les chuchotis étant largement couverts par le chœur de l'armée pourpre, l'Archange n'y prête guère attention.
A peine aperçoit-il, du coin de l'œil, un mouvement du côté du dernier rang.
Songeant à Mordock, il ne peut s'empêcher de jeter un œil, redoutant peut être que le caractère parfois sauvage de son protecteur des premières heures, ne prennent finalement la poudre d'escampette.
Mais non, celui-ci, au contraire semble attentif à l'évènement... peut être un peu trop d'ailleurs.
Et Ceraphin, ignorant ce qui se trame dans la tête du musicien, lui sourit simplement avant de reporter son regard vers le chœur.

Puis s'en vient l'appel à mi voix du cardinal, suzerain et oncle de surcroit...


Prêt mon oncle... se tournant ensuite vers la Corsu.


_________________


Dernière édition par Ceraphin le Jeu 14 Oct - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baptêmes de Céraphin et Davia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» demande de baptême pour les von Frayner
» Demande de baptême
» [RP Saint André] Baptême de Mélisandel
» Confirmation de Servanne - Baptême de Tete08700
» Baptême de Viviemoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VICOMTÉ DE BRANTOME :: Château de Puymarteau :: Chapelle Saint Samoth-
Sauter vers: