AccueilFAQGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Baptêmes de Céraphin et Davia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Appius Falco
Bedonnant Chanoine
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Baptêmes de Céraphin et Davia   Ven 24 Sep - 19:17

La chapelle brillait de mille feux tant foisonnaient les chandelles, répandues ci et la dans l'édifice. Dépense qui avait provoqué un haut le cœur à l'intendante qui, néanmoins résignée à voir le budget consacré à l'éclairage décuplé, semblait apaisée en ce vingt-quatrième jour de l'an de grâce 1458. L'évènement était d'importance et trottait sur toutes les bouches de la maisonnée depuis un bon mois ! En effet, le jeune maître & seigneur de Bourdeille, Céraphin, ainsi que l'un de ses plus proches amies, demoiselle Davia, rejoindraient incessamment sous peu la plus grande communauté du monde connu : la famille aristotélicienne.

Le chanoine du cardinal avait veillé aux moindres détails. Il fit sonner une première fois les cloches de la chapelle Saint Samoth dont la douce mélodie réveillait le château et les bourgs alentours d'où s'en venaient les vassaux et nobles seigneurs. Nul doute que les proches amis de deux jeunes gens mis à l'honneur en ce jour rejoindraient les locaux. Appius avait emprunté plusieurs bancs à l'abbaye Saint Pierre, craignant que ceux de l'édifice ne suffisent à accueillir les présents.

_________________
Prêtre Aristotélicien
Chanoine du cardinal d'Azayes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
uriel
Duc
Duc
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Mar 28 Sep - 17:19

Le Frère Uriel, entre autres Premier Archidiacre de Trèves, vint à la demande du Cardinal Cyril Kad d'Azayes, fort tôt afin d'assister au baptême d'un cousin de sa chère et tendre épouse, Sybille. Céraphin lui avait aussi laissé entendre dans une missive, que la jeune Davia Corsu serait de la partie. Il lui ferait dès lors grand plaisir de la revoir.

Il avait pris un peu d'avance sur Sybille, restée un peu à l'auberge ; elle viendrait plus tard en carrosse ; de plus, il détestait ces véhicules qui lui retournaient complètement l'estomac.
Pénétrant dans la chapelle, il salua les éventuelles personnes présentes et attendit quelques instants ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://herbeviller.forumactif.com
Davia Corsu de Volvent

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Jeu 30 Sep - 10:30

[Le matin du jour dit]

Joli choix de date à dire vrai pour un baptême. En pleine mission avec les Blanches, elle lâcha donc son poste statique à Chinon, sans grand regret, pour chevaucher à bride abattue vers Puymarteau. Décidément, elle y était presque plus souvent qu'à Villandry! C'est au petit matin qu'elle avait vu le majestueux donjon se dresser au loin. Il faut croire qu'elle aimait l'endroit, car à chaque fois qu'elle arrivait ainsi, son coeur se réchauffait et un immense sourire étirait ses fines lèvres purpurines.

Elle salua les gardes qui commençaient à bien la connaître et une fois son cheval confié à qui de droit, elle prit le chemin de la chambrée qu'on lui avait attribuée pour pouvoir faire ses ablutions et se changer. C'est qu'en pleine "guerre" d'immobilisme comme elle se plaisait à l'appeler, elle n'était pas fraîche comme un gardon. Ses traits étaient tirés par les nuits de garde et la maladie qui l'avait foudroyée il y a peu, néanmoins, elle était si heureuse de se trouver là, qu'elle avait l'air rayonnant.

Se débarrasser de sa dépouille poussièreuse et se glisser dans un bon bain chaud. Rien de meilleur pour se défaire des kilomètres avalés et de la fatigue accumulée. Au moins, pour une fois, elle serait présentable. Elle eut une pensée un peu triste pour sa petite demoiselle de compagnie, Magaline, qui avait, trop vite, disparu dans la nature. Elle lui manquait, et puis... en fait... elle avait un peu de mal à s'occuper d'elle toute seule, pourtant, il le fallait bien! A la commanderie, si elle n'était pas capable de s'habiller et se déshabiller seule, on la prendrait pour une greluche et ça! Jamais!!!!

Une fois bien propre, elle se retrouva donc enveloppée dans un drap pour cacher sa nudité, son regard sceptique se posant sur la belle houppelande blanche qu'elle avait consciencieusement déposé sur sa couche. Enfiler une houppelande... c'est un exercice extrêmement compliqué! demandez à Céraphin! En repensant encore une fois à l'épisode de son arrivée aux Dames Blanches lorsque son ami s'était mis en tête de revêtir une houppelande, se dépêtrant tant bien que mal dans le tissu et déchirant le tout avec maestria, elle ne put retenir un fou rire. Grâce à lui, le moment avait été immortalisé!

Néanmoins, ça ne réglait pas son problème, heureusement qu'elle n'était pas en retard car enfiler ce fichu bout de tissu pour paraître belle et féminine - il le faut quand même de temps en temps - c'était la pire des galères qui soit.

Une prière déguisée en soupire. Si seulement Bab ou sa mère, ou même sa chère Anna pouvaient être là pour lui filer un coup de main! Elles, elles savaient y faire!

Laissons donc là, pour le moment notre Davia à ses soupirs et à ses lacets à faire et à défaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sampieru corsu

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Jeu 30 Sep - 15:47

Le corse avait chevauché toute la nuit pour rejoindre le lieu du bapteme de sa fille adorée.
En pleine croisade, le lieutenant de la garde franche a due jouer des coudes pour se faire liberer, mais le moment est si important, que personne n'aurait osé se mettre en travers de sa route.
Portant son uniforme bleu et jaune de l'ordre des chevaliers francs, il penetre en la chapelle.
Un rapide coup d'oeil a l'interieur et il se rapproche des personnes deja présente, salut le premier sire, puis reconnait son ami URIEL,


Pax vobiscum mon frère, quelle joie de vous voir ici, pour un si grand moment.
Décidément, nous nous croisons de plus en plus souvent,


il adresse alors un grand sourire aux deux hommes, mais reste droit , dans la fameuse posture martiale qui le caractérise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElOso



Messages : 7
Date d'inscription : 30/09/2010
Localisation : pas loin d'une brune salée

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Jeu 30 Sep - 18:41

Il était temps, plus que temps d'arriver. Aux dernières lieues le cheval avait perdu son pas sur, et les flancs couverts d'écume, il n'avait accepté de finir la route debout qu'à la perspective de revoir celle qu'il avait portée de si nombreuses nuits. Il eut été utopique de penser que l'animal avait compris l'importance du jour pour Davia, mais son cavalier, lui, un peu plus intelligent, en était pleinement convaincu. Et n'avait pas envisagé un instant d'y arriver en retard, eut-il du pour cela porter son fidèle hongre.

Mais ce ne fut pas nécessaire, n'en faisons donc pas un roman.

Il avait décidé de faire une pause toilette un peu avant d'arriver, considérant que l'odeur qu'il portait depuis Chinon était de nature à incommoder les nez sensibles. C'est donc un homme propre et correctement habillé qui mit pied à terre devant la chapelle, après avoir décliné son identité à l'entrée de la forteresse.
L'habituelle tenue noire dissimulant la lourde épée qui ne le quittait guère, il passa le seuil, et observa les quelques personnes présentes. Pas de baptisée en puissance, evidemment. Il l'imaginait un peu fébrile, en train de se préparer. En revanche, il aperçut Sampieru, et s'approcha.

Posté à coté de lui, il lui adressa un signe de tête silencieux et un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tayabrina

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Ven 1 Oct - 1:03

Des mains experte vienne s’abattre sur le corsage de la jeune soupirante, tandis que les doigts prennent possession des lacets s’étirant vivement pour serrer étroitement le corsage. En deux coup des mains, les lacets furent serrer et nouer comme il le fallait. La châtaigne, regarde sa fille souriante. Le cœur en émoi, les émeraudes brillantes des joies.

Prête ma fille ?


Tandis qu’elle remet en place le corsage, dévoilant ainsi la féminité assurée de sa fille, Taya sourit, elle revoit Davia encore petite fille. Qui aurait cru qu’un jour elle en arriverait là…les larmes des joies roulèrent sur sa joue tant elle était fière d’elle. Cachant cette joie trop grande elle baisse les yeux resserra en un coup sec le corsage définitivement.

Toujours du mal avec les lacets toi !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElOso



Messages : 7
Date d'inscription : 30/09/2010
Localisation : pas loin d'une brune salée

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Ven 1 Oct - 19:09

Claquement sec d'un cordon de cuir qui se serre. Il grimaça, face à l'autel. Etonnant comme certains bruits portent, non ? De là, baigné dans l'ambiance mystique et bientôt recueillie de la chapelle, il avait cru entendre, il avait cru voir le tissu se refermer, hydre végétale sans pitié, sur une poitrine qui ne demandait qu'à respirer.

Le soldat en eut un frisson, tout au long de l'échine. Jamais il n'avait compris ce besoin de comprimer, de lacer, d'emprisonner. La seule contrainte que devrait connaître une poitrine féminine, pensait-il, c'était la pression chaude d'une main mâle. Mais bon, manifestement, la mode en avait décidé autrement, et il fallait bien s'y plier.

Il finit par sourire, en détendant discrètement ses mains. Et c'est sans honte aucune que là, à coté de la figure tutélaire du père, il se laissa aller à imaginer la scène inverse de celle qui devait se dérouler non loin, scène qu'il baptisa, après tout c'était le lieu, du doux nom de Déballage.

D'aucuns auraient pu envisager que le rouge lui monte au front, qu'un sentiment de culpabilité, même faible, lui vienne, au vu des circonstances. Mais non, rien. Pas le moindre frémissement de confusion. Pas une once de repentance. Droit dans ses bottes, l'Auvergnat attendait qu'il se passe quelque chose. Sans trop savoir quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davia Corsu de Volvent

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Ven 1 Oct - 19:48

[Toujours dans ses appartements, alors que les invités commencent à arriver]

Des mains posées dans son dos, un sursaut et la donzelle se retourne en fureur. Qui ose! Un grognement avant qu'elle ne se retrouve nez à nez avec sa mère.

Maman! Mais d'où tu sors??? tu m'as fait peur!! Tu pourrais frapper avant de rentrer quand même!

Puis finalement un grand sourire s'affiche sur son visage, suivi d'une grimace douloureuse.

Haaa, serre pas trop fort quand même hein! Che feu poufoir respirer!!!

Oui, là... c'est dur... elle a l'impression qu'on lui a arraché les poumons ou alors qu'on les serre fort fort fort fort jusqu'à... ce qu'elle expire! Mais non! Ce n'est, ni le jour, ni l'heure, pas le jour où elle va devenir une vraie, réelle, totale, concrète aristotélicienne!

Une fois empaquetée, le futur bonbon aristo, lavé, pomponné, brossé et arborant même le discret collier que sa grand-mère lui avait offert quand elle était petite, remercia chaleureusement sa mère en l'embrassant comme du bon pain.


Ouuuh! faut que j'arrête de respirer moi! Pis t'as vu ce décolleté! C'est un baptême maman! ça va pas du tout!

Nouveau grognement de la Blanche qui réajuste le tout pour cacher sa poitrine le plus possible, se disant que, parfois, elle comprend les nonnes... les robes de bure ont du bon!

Prenant la main de sa mère et l'entraînant vers la chapelle.

Allez M'man, on y va! J'ai pas réussi à mettre la main sur Céraphin. Je me demande où il est passé encore! à faire l'Archange du haut des remparts qui sait... Viens maman, on y va.

[Arrivée dans la chapelle]

Une boule dans le ventre, les mains moites, la jeune Corsu, serrait fort la main de sa mère. Elle zieutait un peu partout, furtive, dans le froufrou de sa robe qui frôle le sol de la chapelle. Son regard se pose sur ceux qui sont déjà présents, et là... son coeur bondit. Certes, il y a son père mais ses yeux se remplissent de malice alors que son regard croise celui d'Oso. Déjà? il est déjà là?

Retenant l'envie furieuse de se précipiter dans ses bras et de l'embrasser avec passion, elle avance doucement vers son père, qu'elle embrasse tendrement.


Bonjour Pabbu! Quelle joie que vous ayez pu venir! Avec l'Anjou... enfin... je sais que ce n'est pas si facile de se libérer. Merci de tout coeur d'être là!

Un salut amical au frère Uriel, toujours présent, celui qu'elle considère un peu comme son père spirituel, même si elle aimerait pouvoir aller le voir plus souvent à Noirlac. Et puis, évidemment, elle se tourne vers LUI, le coeur battant, lui attrapant la main, aucun mot n'est utile, un souffle tout juste...

Mio Oso!

Ne pouvant se contenir, elle se met sur la pointe des pieds et dépose un chaste baiser sur sa joue. Surtout, il faut éviter de lui dévorer la joue, et le reste, non ce n'est pas vraiment le moment!
Pour se donner bonne contenance, elle pivote regardant Uriel.


Dites moi mon frère, avez-vous vu Céraphin? Et.. votre épouse va venir aussi? J'aimerais bien la connaître un peu mieux!

Petit sourire malicieux et puis elle salue l'homme qu'elle ne connait pas et qui se trouve là. Les gens arrivent doucement. Machinalement, elle porte sa main à son coeur, une pensée pour feu son parrain, Amyr, elle aurait aimé qu'il soit présent en ce jour de joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElOso



Messages : 7
Date d'inscription : 30/09/2010
Localisation : pas loin d'une brune salée

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Ven 1 Oct - 20:43

Une odeur, une vague hormonale, l'écho d'un pas ? Ou le simple instinct du mâle qui sent l'approche de sa femelle ? Toujours est-il qu'il sut, dès lors, qu'elle arrivait. Mais bien entendu, malgré la longue absence, il n'était pas question de lui sauter dessus, non. Pas dans un lieu consacré, voyons.

Aussi, parfaitement imperturbable, mis à part un sourire irrepressible et un peu niais, il ne se retourna pas, et attendit sagement qu'elle arrive. Jolie, evidemment. Sensuelle, toujours. Elle salua tout d'abord son père, et c'était tout naturel, avant de lui déposer sur la joue un chaste mais chaud baiser.
Homme du monde une fois par an, au moins, il en profita pour saisir la main de sa brune, et s'inclinant devant elle, y déposa un baise main du plus bel effet. Personne ne remarqua la légère marque que ses dents laissèrent sur la menotte de l'enfant d'Aristote, qui s'en alla saluer le reste des arrivés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Ven 1 Oct - 23:14

Une gamine était venue un soir d’été avec une demande pour la moins surprenante quand on savait qu’elles se connaissaient à peine.
Toutefois la Brune avait accepté sans trop de difficulté, le pétillant de la dite gamine, l’amusant beaucoup… sans parler de son caractère qui avait l’air un brin relevé.
Un matin elle trouva une missive de la part de Davia l’invitant à son baptême et lui précisant au passage que ce serait également celui de son ami Ceraphin.
Elle fit un petit sourire et ne put s’empêcher de gribouiller un petit mot à l’attention de son neveu préféré afin qu’il l’accompagne à cette nouvelle cérémonie.
Premièrement ca lui ferait du bien à Calixte de sortir un peu malgré sa convalescence, et puis deuxièmement, pendant qu’il lui ferait la liste de ses conquêtes le voyage passerait à une vitesse folle, et elle ne ruminerait pas pendant ce temps.

Bref, ils étaient donc partis ce matin là, à quelques jours du baptême.
Le voyage se passa sans encombre, le neveu découvrant la tante un peu plus et inversement.
Lucie était heureuse de pouvoir partager un moment avec lui.

Ils s’arrêtèrent dans une auberge pour faire les soins journaliers du jeune homme.
La Scribe en profita pour arranger un peu sa coiffure à défaut de pouvoir proposer autre chose qu’une chemise blanche et des braies et bottes noires en toilette.
Ses longs cheveux bruns étaient donc majoritairement tenus par un chignon grâce à une broche métallique qui laissait tomber sur sa nuque quelques mèches.
Puis ils se rendirent au domaine de… l’Azayes si sa mémoire ne lui faisait pas défaut sur les explications de la jeune Aspirante.
Le plan qu’elle avait joint à l’invitation leur permit de trouver l’endroit recherché sans difficulté puis on leur donna les dernières explications pour aller jusqu’à la chapelle, après avoir montré pattes blanches.
La Muse scrutait l’édifice et les quelques personnes dedans.
L’entrée se voulait discrète, comme toujours, d’autant plus que le Chevalier savait pertinemment qu’hormis les deux futurs baptisés et le De Castelléo junior elle ne connaitrait probablement personne.
Ils prirent place dans un petit coin sombre, non sans saluer les propriétaires des regards croisés



Dernière édition par Lucie le Mer 6 Oct - 19:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calixte

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Mar 5 Oct - 7:08

Calixte était heureux de faire le trajet avec sa tante. Il était encore convalescent, mais le fait de pouvoir sortir, rendait le jeune homme d'humeur joyeuse. Ils avaient eu tout à loisir de pouvoir se découvrir, durant les quelques jours de route.
Faisant halte dans une auberge, Lucie, comme à son habitude depuis qu'il l'avait rencontré, prit soin de son neveux, après quoi, ils prirent la direction du domaine ou se tiendrai la cérémonie.
Calixte regarda sa tante avec un petit sourire, celle-ci lui parut aussi à son aise que lui et c'est après avoir demandé une dernière fois son chemin, qu'ils arrivèrent devant la chapelle.
La très belle Brune (oui, j'ai droit c'est ma tante encore!!!) sembla, au ressentir du jeune homme, hésiter un instant avant de pénétrer dans le lui de culte et de prendre place dans un coin plus que sombre.
Il montait au nez du jeune homme, des odeurs d'humidités et il sentait déjà la fraicheur des lieux transpercer sa chaire le glaçant jusqu'au os.
Il avait passé tant de temps sur les bancs du monastère à étudier, qu'à chaque fois qu'il entrait dans un tel lieu, des souvenirs d'enfance lui revenaient.
Il regarda sa tante avec un petit sourire et n'osant point parler, il se rapprocha un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceraphin
Jeune maître
Jeune maître
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Mer 6 Oct - 19:19

Ce pendant...
Plus loin, ailleurs... mais point trop loin pour autant.

Probable que ce fut pour vaincre l'anxiété liée à l'évènement, que Ceraphin s'en était allé de bon matin, ce jour béni, porter la fougue de Balaguèra sur les chemins environnants.
Le fringant frison ne demandait qu'à faire flotter fanons et crinières au gré du vent et de sa célérité.
Galop poussé mais sans contrainte, l'animal pouvait presque anticiper les ordres corporels de son jeune cavalier tant il avait l'énergie chevillée au corps.
Et pour ne rien gâcher, ce début d'automne, offrait déjà, au détour des forêts périgourdines, quelques reflets roux et mordorés qui venaient renforcer le plaisir de l'instant.
A tant de cavalcade effrénée, Ceraphin s'oubliait un peu... il faut bien le dire.

Lorsque la raison lui revint, l'adolescent prit conscience que le soleil était presque haut.
Prenant le temps, il n'était plus à cela prêt, de rendre hommages à l'astre et ses occupants, il songea à son père et à Maman.
Ces deux là avaient-ils fait connaissance, là haut?
Point le temps de rêvasser, il lui fallait s'en retourner rapidement à Puymarteau.

Bientôt, dans son sillon, on ne verrait que poussière qui poudroie, balayée par des sabots audacieux, soulevée par trop impétueuse jeunesse presque insouciante.
Fort heureux que les gens de la garde connaissent parfaitement le jeune maitre et ses habitude, au moins le jeune Bourdeille n'aurait pas à sacrifier quelques précieuses minutes au rituel passage de la barbacane.
Abrahum avait l'œil et savait donner l'ordre pour portes soient grandes ouvertes pour laisser passer celui qui se voulait aussi véloce que le griffon qu'il revendiquait être.
Et Ceraphin lui rendait toujours la politesse par un salut sonore lancé à la volée, trop crispé su sa tonitruante monture pour tenter un quelconque geste.

Quelques temps et distances plus loin, ne pouvant que constater l'état déplorable de sa mise... en même temps on ne chevauche pas comme un dément sans payer un peu de sa personne... il acquiesça sans rechigner aux consignes du vieux Knud qui l'enjoignait de rejoindre sa chambrée pour y recevoir ablutions de circonstance et vêture propre, sur le champ.
Soit!
Le bruit de ses bottes martelant prestement les marches de pierre furent sa seule réponse.
A Puymarteau les mots étaient souvent superflus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
namaycush
Seigneur d'Agonac
Seigneur d'Agonac
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Sam 9 Oct - 2:06

Après les évènements de bois perdu...


Dans poudroiement de poussière dorée par l’été qui s’achève, un autre cavalier mène grand train. Certainement moins rapide que son prédécesseur l’équipage se révèle plus lourd. Il a le trot de ceux qui ont chevauché longtemps, l’écume aux naseaux du batardon de canasson gascon le révèle. Il porte la vareuse des commandants d’armée du Roy et des gantelets frappés aux armes de l’Eglise. Paradoxe des autorités qui bousculent bien souvent son existence.

Les traits comme les yeux se révèlent aussi dur que la pierre dont ils portent la couleur verte. Mèche en bataille, il franchit le fortin de garde, dont tous les occupants tournent le regard vers l’intérieur… jeune maître sans doute à l’impétuosité de son âge…pensée vite confirmée par le dos ami gravissant les marches d’un pas décidé. Ses fers claquent dans la cour intérieure, peu discrets… juste un regard à Céraphin…

A Puymarteau, les mots sont souvent superflus…

L’équidé bâtard du sud-ouest est livré à lui-même, hiver comme été, nuit ou jour, pluie ou soleil, cette espèce de cheval se débrouille seule. D’ailleurs il n’a pas de nom, parce qu’il vient tout seul…

La seule toilette de l’officier consistera à mettre ses gantelets entre ceinturon et vareuse. Il est milite, souvent dans les camps, toujours sur les chemins. Il porte la lame de la Sérénissime, il sert l’Eglise comme le Roy, ne désarme jamais dans les lieux saints, tant il est vrai que cette épée sert souvent juste cause.



En Chapelle...


Battants vite franchis, coup d’œil alentours, il la voit , la Gasconne…. Elle sourit, elle est à la fête… il s’approche, la pousse de son corps juste pour l’isoler, fait mine de sourire à l’assemblée, pose pogne de fer sur épaule frêle, la fixe, paupières en amandes… lui souffle des mots durs…Davia, tu es gasconne et en gasconne tu réagiras. Tu ne broncheras pas, garderas tête haute et fera en sorte que ce jour soit festif.Puis penche la tête légèrement… Ta mère est morte, de mes mains ! Là, il soutient son regard de la plus grande intensité qu’il puisse…

_________________


Dernière édition par namaycush le Sam 9 Oct - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davia Corsu de Volvent

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Sam 9 Oct - 13:04

Un fiancé vorace. Evidemment, elle le savait, et retint de justesse la grimace qui pointait au bout de son nez lorsqu'Oso lui mordit la main. Elle lui lança un regard plein de malice et de tendresse, récupérant sa main, entière et se penchant vers lui pour lui murmurer:

Voici ma marraine qui vient d'arriver, je vais la saluer et je reviens au plus vite près de vous, Amore!

Furtive, elle se glisse jusqu'à Lucie la Blanche, sa soeur, sa scribe, sa future marraine. Amusant comme parfois, une Davia ça devient possessive! En fait ça l'est avec tout ce qu'elle aime, de près ou de loin, mais avec quelques pointes aux moments importants de sa vie.

Pourquoi avoir choisi Lucie? C'est vrai, elle ne la connaissait pas depuis si longtemps que ça. Mais la jeune Corsu avait une certaine idée de ce que devait être une marraine, c'était un guide, un appui, un soutien, et Lucie remplissait tout ces critères. Elle savait la remettre en place quand il le fallait et d'un autre côté, elle était là pour la soutenir. Voilà pourquoi elle n'avait pas eu beaucoup à réfléchir pour faire son choix.


Bonjour Lucie! Je suis contente que tu sois venue!

Un gros bisou claque sur la joue du chevalier, et Davia lance un petit coup d'oeil curieux à celui qui l'accompagne, ça doit être le dit cousin dont la Blanche lui a parlé. Un petit sourire timide au bord des lèvres, elle est aux anges, jusqu'à ce que... Même pas le temps de finir de dire bonjour qu'elle se retrouve coincée dans un coin, entre un mur froid et un capitaine gascon.

Non mais! c'est qu'il en a du toupet celui là, à chaque fois qu'elle le voit, elle a une furieuse envie de le gifler, avec ses manières de gros rusteaud! Pourtant, elle peut pas s'empêcher de bien l'aimer le Capitan, peut-être parce qu'il est gascon, peut-être parce qu'il est l'"oncle" de Céraphin, peut-être parce que sa mère en est proche... Elle est en train de réfléchir à tout ça, lorsque les mots résonnent dans son oreille, bourdonnent dans sa tête. Quoi?? Que dit-il? Sa mère? Qui? Taya? Non, c'est vrai pas Taya.

Oui, c'est vrai... elle se souvient. Elle se souvient de cette mère qu'elle connaît si mal, qu'elle connaît surtout par ce qu'on lui a dit d'elle. Elle se souvient de sa rage contre cette femme qui lui a donné la vie, elle lui en a voulu tellement longtemps de l'avoir abandonnée, elle lui en a voulu tellement longtemps d'être elle. Et pourtant. Ses yeux clairs se baissent, un instant, elle a besoin juste d'un instant, parce que là, tout est confus dans sa tête: amour, haine, joie, tristesse, douleur, elle ne sait plus trop en fait.


Citation :
Davia, tu es gasconne et en gasconne tu réagiras. Tu ne broncheras pas, garderas tête haute et fera en sorte que ce jour soit festif.

Gasconha, c'est son héritage, c'est vrai. Le seul que lui a laissé cette mère qu'elle ne connaît pas, avec le lien qui l'a ramenée à son père. Machinalement, elle porte la main à son cou et caresse le Ligate per sempre, elle tourne un peu la tête pour chercher le regard de son Pabbu. Qu'a-t-il dit le Capitan déjà? Quels sont ses mots?

Citation :
Ta mère est morte, de mes mains !

Pourquoi ça fait si mal, alors qu'elle ne la connait pas, alors qu'elle l'a détesté si longtemps? Pourquoi elle s'en veut tellement d'avoir été si dure avec cette femme qui semblait si triste. Le baptême est loin très loin tout à coup, l'euphorie du moment est retombée d'un coup.

Le regard se relève et se plante dans celui de Namaycush, sourcils froncés, un regard dur et interrogateur.


Non...! de... de... de vos mains?

Stupéfaction. Elle a du mal comprendre? mal entendre? comment aurait-il pu la tuer? elle les savait proches mais, pas vraiment comme ça! Et là, les questions se bousculent, en cascade:

Pourquoi? Pour qui? où? Comment? Je ne comprends pas! Morte? vous voulez dire... près du Très-Haut? avec mon parrain? Elle vous avait fait quoi! Pourquoi vous?

Tout s'embrouille, trop compliqué, toujours trop compliqué quand ça touche sa mère! Déjà, elle avait mis des années à comprendre la relation qu'il y avait pu avoir entre elle et son père et elle n'était même pas certaine d'avoir compris quelque chose! Alors, là... C'était le pompon! Elle se pend donc aux lèvres du gascon, espérant que la lumière se fasse sur toute cette nuit qui l'environne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
namaycush
Seigneur d'Agonac
Seigneur d'Agonac
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Sam 9 Oct - 15:45

Quand l’innocence se perd… Nubilité émerge...

Perturbation et incompréhension se partagent l’émotion de Davia.
De carcasse de Capitan se déploie toute largeur de carrure d’épaules, comme pour l’isoler encore plus entre chair et pierres mais surtout pour masquer la fébrilité du moment. Néanmoins prend-t-il garde à rassurer l’assemblée d’un détour de visage souriant et confiant, donnant illusion de félicitations personnelles.

Lorsque le trouble s’empare du faciès féminin qui naturellement se courbe, il le lui relève d’un index sous le menton,
Lorsque son regard s’embue, le sien ambre l’émeraude de ses yeux. Affrontement, interrogation ou incompréhension, cocktail de tout et de rien, la réponse se clave, sèche et réelle… voix grave…


Ou dans mes bras si tu préfères ! Comprenne ce que tu puisses, ce n’est pas à l’ordre du jour. Mais à présent, ma pupille, sache que l’ombre de « Memento Mori » plane sur toi. Maintenant souris !

Parce que réflexion ne vaut rien à émotion, il ne lui laisse plus temps de gamberge, la saisit à la taille, comme l’homme qui se veut le roc sur lequel s’appuyer et grand sourire aux lèvres l’emmène près de l’autel…

De l’Agonac, Bourdeilles et Vauteuil se construit Brantôme l’indivisible… et ce jour Puymarteau est en liesses…. Puissent les rois du jour prospérer !

En se baptisant ensemble, inconsciemment, Davia et Céraphin partageraient peut-être souffrance maternelle commune….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElOso



Messages : 7
Date d'inscription : 30/09/2010
Localisation : pas loin d'une brune salée

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Sam 9 Oct - 17:05

Vibration tout au long de l'échine, accélération soudaine du pouls, sang qui vient emplir les muscles et les tendre. Et le froid, celui qui précède l'instant de frapper, celui qui permet de donner la mort sans l'once d'une hésitation. La dague au manche d'argent, fine comme un stylet à force d'affûtages, respirait à peine, serrée dans la main gantée de brun, à demi dégainée, luisant faiblement dans la lumière dorée des vitraux.
Il n'avait pas fallu grand chose pour inciter le fer à prendre l'air. L'attitude de l'homme qui s'était interposé pour écarter Davia, alors qu'elle venait d'embrasser Lucie, avait suffi à sortir l'Auvergnat de son sourire. Et la pâleur soudaine de sa fiancée ne l'incitait pas à plus de retenue. Excessif ? Peut-être, oui. Mais c'était ainsi.
Et comme il était de nature méfiante, mais pas gratuitement assassine, il chercha les yeux de son grain de poivre, interrogatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davia Corsu de Volvent

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Sam 9 Oct - 17:13

Etrange sensation. Une nausée indescriptible, une envie de pleurer, comme une toute petite fille. Et puis, plus rien. En fait, elle l'avait toujours aimé cette maman qu'elle ne connaissait pas. Alors, que devait-elle faire? Haïr cet homme qui se dressait comme un roc devant elle? Le maudire, hurler, crier, se venger.

La vengeance... un instant elle se souvint encore. Son père... "la vengeance laisse un goût amer mais jamais elle ne sauve... au contraire." Pourquoi se venger, de qui, de quoi? Et puis cet homme là, avait la confiance de sa mère, décidément non, elle ne comprend pas. Les mots sortent de la bouche du Capitan mais elle ne saisit pas. Pourquoi? Pourquoi tout était toujours si compliqué? La jeune fille avait toujours pensé que c'était l'homme qui se compliquait la vie et qu'au final s'était simple.

Alors elle releva ses yeux azurs sur le gascon. Elle n'a retenu que trois mots.


Citation :
Ma pupille... Memento Mori...

Tout lui échappe, elle ne sait qu'une chose, elle ne connaîtra jamais cette mère qu'elle a toujours refusé. Alors que lui reste-t-il?

Tandis que Namay la saisit par la taille, l'enserrant fermement, l'entraînant à nouveau vers l'autel, vers Aristote, vers Oso, vers les Blanches, vers la vie, Sa vie, elle regarde ces visages qui lui sont familiers, ceux qui lui sont chers. Etrangement, son regard se pose sur Taya. Elle a toujours une maman. Combien peuvent se vanter lorsque leur mère de sang quitte ce monde, d'avoir toujours une maman qui veille et qui est là? Alors, oui, elle sourit, malgré son teint pâle, malgré son coeur qui palpite, elle sourit même plus que jamais et alors que l'Agonac se fait maître des lieux, elle s'élance à nouveau vers son ours, attrapant sa main et la serrant fort, très fort. La pensée qu'elle a eu pour son parrain s'étoffe. Finalement, ils sont réunis et peut-être que maintenant qu'elle n'est plus, sa mère est fière d'elle... qui sait!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Sam 9 Oct - 18:39

Elle scrutait avec attention les moindres détails de l’intérieur de l’édifice, bien que des souvenirs remontaient doucement.
Un frisson lui parcourra l’échine.
Dans une autre vie, celui qui fut sa moitié, lui avait fait une demande en mariage dans un lieu comme celui-ci.
Un soupir allait filer entre ses lèvres lorsque Lucie sentit Calixte se rapprocher d’elle.
L’avait-il ressenti ?
Elle mima le sourire du jeune homme.
Pour son neveu aussi, les souvenirs devaient fleurir dans sa caboche.
Alors dans un geste presque maternel, elle glissa doucement sa main dans la sienne, comme pour s’excuser de n’avoir été là, les 18 premières années de sa vie.
Parce que grandir au milieu des moines… y’avait quand même de quoi s’en sortir avec de sacrés traumatismes hein !

Une présence à ses côtés et la tête de la Blanche se tourna légèrement pour rencontrer celle de sa future filleule.
Nouveau sourire et sourcils qui se froncent lorsque la Corsu lui claqua un bisou sur la joue.
Et sa réputation d’inaccessible alors ?!? Tsss…


Bonjour Davia, je te présente…

Et ben la Brune se rhabillera pour les présentations, visiblement.
Devant la scène qui se jouait sous leurs yeux, le Chevalier resta de marbre, son regard d’ébène parlant pour elle.
Une légère pression sur la main du neveu lorsqu’elle le sentit gigoter imperceptiblement.
Puis se reconcentrer sur le tableau… familial ?
Si elle s’écoutait, nul doute qu’elle lui botterait le fondement pour lui apprendre la politesse et le minimum syndical de savoir vivre !
Puis il se prenait pour qui celui-là ?
Il avait beau être tout sourire et confiant, la Davia était quasi transparente tout à coup.

La Scribe posa ses pupilles sur Calixte, voyant que le couple incongru se dirigeait vers l’autel.
Et dans un souffle…


Hum plutôt originale comme présentation. Le courant d'air, c'était donc Davia, ma future filleule.

Un sourire taquin fut adressé au jeune homme.
Et une attention toujours discrète sur Davia fut portée, malgré la distance…



Dernière édition par Lucie le Dim 10 Oct - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calixte

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Sam 9 Oct - 19:57

Calixte fut stoppé et dans son élan, alors qu'il allait se présenter, il se ravisa donc de dévisagea l'homme. Le premier sentiment est souvent le meilleur se souvenait t'il et celui-ci lui en donnait un fort mauvais, il se rappellerai donc ce visage.
Le jeune homme s'était donc crispé, voyant l'audace du nouvel arrivant, qui de plus portait arme en un lieu Saint, alors que seul les Chevaliers d'Isenduil en avait le droit.
Celui-ci , n'en portait point la distinction, calixte décida donc de se renseigner par la suite sur ce personnage.
Regardant encore un instant, ne sachant s'il devait intervenir, il sentit une pression de sa tante sur sa main, qui le persuada de ne point bouger, il en avait pourtant fortement envie.
L'avait elle ressenti? Toujours est il, que si mauvaise nouvelle et a la vu de la tête de la jeune femme cela était, la bien séance voulait au moins attendre la fin de la cérémonie.
Il avait horreur des cloportes et commencait à bouillir, ce qui reveilla faiblement ses blessures guerrissantes.
Il se tenait prêt si besoin était de le faire et chercha du regard une arme possible, s'il devait y avoir affrontement... Dieu lui aurai surement pardonné.
Croisant le regard de Lucie, il sourit de l'entendre chuchoter quelques mots, elle avait visiblement mal pris la chose tout comme lui.


-Oui, je me méfie de ses individus. De plus il a une arme dans un lieu Saint. Moi qui pensait me détendre et profiter de ce moment...

Il sourit sans finir sa phrase, puis enchaina.

-je vais rester sur mes gardes et me renseignerai sur cette personne au retour, on ne sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElOso



Messages : 7
Date d'inscription : 30/09/2010
Localisation : pas loin d'une brune salée

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Sam 9 Oct - 21:16

Sagement, la garde ciselée vint rejoindre l'arrêtoir, alors que Davia venait lui prendre la main. Non, lui broyer la main, en réalité.

Il sourit légèrement, et l'attira contre lui, d'une façon qui lui semblait convenable pour un tel lieu. C'est à dire pas trop serrée, tandis qu'une main se posait, large, entre ses omoplates.
Conscient que la scène précèdente avait fait braquer les regards sur la Corsu, il se pencha, et murmura au creux de son oreille :

Querida ? Un souci ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davia Corsu de Volvent

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Sam 9 Oct - 22:03

Un sourire, léger hochement de tête, elle presse la main de son fiancé.

Non, non, Amore, tout va bien, n'ayez crainte, tout va bien.

Il n'est pas temps encore pour une explication et, comme l'a dit le Capitan, rien ne doit ternir cette journée. Passant à nouveau sa main la pierre qui pend à son cou, elle lance un regard à son père. Il faudra en parler, plus tard.

Venez, Oso, je vais vous présenter Lucie, je n'ai même pas pu terminer et puis... comme ni Céraphin, ni Monseigneur Kad ne sont là, je pense que nous avons un peu de temps.

Entraînant son bien-aimé vers sa future marraine, deux fois n'est pas coutume, elle fit un grand sourire à celle-ci.

Lucie, je te présente Oso, mon fiancé.

Regard interrogateur vers celui qui l'accompagne.

Et donc... voici ton neveu? Je suis ravie, Lucie m'a parlé de vous!

Petit salut de la tête en direction du jeune homme qui se trouve près de la Blanche, et sourire qui va avec. La nouvelle du Capitan a été mis dans un coin de son coeur. Finalement sa mère de sang sera présente à son baptême mais pas de la façon dont elle l'aurait cru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sampieru corsu

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 8:42

le corse se tenait droit comme un statue de sel,
il observait le sire qui parlait en apparte avec sa fille.
il ne l'avait jamais vu, mais sa tenue, laissait penser qu'il etait officier dans une troupe.
Impassible, il le salut en inclinant la tete


Dernière édition par sampieru corsu le Lun 11 Oct - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordock45



Messages : 6
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 12:13

Mordock arriva de bon matin devant l'édifice. La marche avait été longue et pénible mais il n'avait pas pu résister à l'appel du drôle. Des chevaux, des calèches arrivaient et déposaient des gens habillées comme des seigneurs....
Mordock baissa les yeux et posa son regard sur ses bottes toutes crottées d'avoir marché dans les flaques boueuses. Il se dirigea sur le carré d'herbes devant la chapelle et commença à sa frotter le cuir de ses bottes avec application. Après quelques torsions des jambes, il réussi à faire disparaitre la boue marron ...... mais des traces verdâtres (de jus de pissenlit) venaient d'apparaitre après ce traitement anti-boue et donnaient à ses bottes un air d'éleveur de cochon maladroitement endimanché ... Le reste de la tenue ne rattrapait malheureusement pas cette bévue matinale et mordock se sentait un peu couillon au milieu de tous ces nobles dont les atours le faisaient passer pour un garçon d'écurie.

Il commença à ronchonner en se dirigeant lentement vers l'église.

"Bon d'la !!! Mais t'as vraiment l'air d'un bouseux en goguette !! Il va en penser quoi le gamin ?"

Mordock ne voyait que ces foutues traces verdâtres sur ses bottes. Cette pénible sensation de ressembler à un lampyre l'agaçait... Il arriva devant la porte mais un sentiment de honte l'habitait.

"Tu ne peux pas rentrer la dedans comme ça... même dans le noir, je suis sur qu'on ne verra que ça !!! Bon Dieu, t'es pas à ta place ici, rentre chez toi ... tu vas lui gâcher la fête au p'tit !!! Décide toi vite mon gars, car à rester devant cette foutue porte de chapelle, il va finir par te pousser une coquille Saint Jacques au creux de la main."

Mordock, regarda la porte, puis ses bottes...., soupira et se retourna.... il lui semblait que le temps venait de s'arrêter tant la décision n'était pas facile à prendre.... Sans s'en rendre compte, la main dans sa poche, il serrait fermement un caillou....



Dernière édition par Mordock45 le Dim 10 Oct - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Kad d'Azayes
A verrue, point d'vertu
A verrue, point d'vertu
avatar

Messages : 2010
Date d'inscription : 23/11/2007
Localisation : Sous Ingeburge

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 12:48

C'est alors qu'une main vint de poser sur l'épaule d'un homme hésitant. Le vieux vicomte sortait à l'instant de la sacristie en laquelle il venait de mettre au point le déroulé de l'office en compagnie de Sa Grâce Uriel. Plutôt que remonter les quelques marches qui menaient à la nef, il avait préféré emprunter la porte extérieure afin de prendre l'air et contrôler le travail de la garde, qu'il apercevait au loin. Tout semblait en ordre et il n'y avait plus foule aux alentours. Ainsi, la cérémonie pourrait débuter. Les retardataires habituels se glisseraient dans la masse incognito, comme à l'accoutumée.

Toujours est il qu'en cet instant, l'Azayes considérait cet individu tant pensif que malengroin. Que pouvaient donc avoir ces bottes, centre d'une telle attention ? Retirant sa main, il déclara avec entrain :


Monsieur, auriez vous battu la fiente en chemin, vous mandant s'il serait offensant de souiller la maison du Créateur d'une belle bouse odorante ? Si tel est le cas, je puis vous assurer que la gêne n'incommodera que vos plus proches voisins, le Tout Puissant ayant octroyé le don de déféquer aux créatures terrestres en connaissance des avantages comme des inconvénients.

Sa soutane trahissait sa qualité de prêtre. Au contraire, l'habit de son interlocuteur ne lui révélait aucun indice sur son identité. Aussi ajouta t'il :

Je suis Cyril, ou Kad, peu importe, l'oncle de Céraphin. A qui ai je l'honneur ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forez.forumsactifs.com
kahhlan
Dame de Valeuil
Dame de Valeuil
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   Dim 10 Oct - 13:19

Essoufflée par sa chevauchée nocturne et d'arriver enfin en Brantôme ...
Jument laissée au pré et dépoussiérant sa robe comme elle le pouvait après avoir déposé armes, elle s'approchait de la chapelle Saint Samoth, un endroit qu'elle n'avait pas eu le temps de fouler encore mais qui deviendrait un lieu de recueillement pour elle par la suite.

Deux silhouettes devant le parvis , une reconnaissable et évidente car il était question du baptême du petit d'homme , son Éminence Cyril Kad d'Azayes mais l'autre .... l'autre .... incroyablement qu'il puisse être ... incroyablement incroyable ... il avait pris la route ... lui qui se refusait à tout voyage ... un seul pouvait le faire bouger ... Céraphin...
Ainsi l'ogre boucher son fillot se tenait là auprès de Kad .
Prenant grande inspiration pour se remettre, ne songeant même plus à l'ordre de sa tenue, elle s'avançait vers eux .

Osant le bonjour en espérant de pas interrompre conversation ...


Bien le bonjour Monseigneur ! je vois avec plaisir que vous avez fait connaissance d'avec Mordock mon fillot .

Puis se tournant vers ce dernier qu'elle avait quitté bougonnante comme souvent et avec peine et chagrin mais de ça il n'en savait rien ....

Bonjour Mordock, c'est un réel plaisir de te voir devant ce saint édifice.

Sourire amical et sincère tant elle savait combien l'homme avait du prendre sur lui .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baptêmes de Céraphin et Davia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baptêmes de Céraphin et Davia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» demande de baptême pour les von Frayner
» Demande de baptême
» [RP Saint André] Baptême de Mélisandel
» Confirmation de Servanne - Baptême de Tete08700
» Baptême de Viviemoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VICOMTÉ DE BRANTOME :: Château de Puymarteau :: Chapelle Saint Samoth-
Sauter vers: