AccueilFAQGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Gargote BA] Les voies, obscures ou lumineuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyril Kad d'Azayes
A verrue, point d'vertu
A verrue, point d'vertu
avatar

Messages : 2010
Date d'inscription : 23/11/2007
Localisation : Sous Ingeburge

MessageSujet: [Gargote BA] Les voies, obscures ou lumineuses   Dim 15 Avr - 17:01

[Double postage avec la gargote Auvergnate pour archivage]

Le cardinal avait payé le prix fort durant cette retraite. Son corps semblait ne plus lui appartenir. La maladie l'avait grignoté au fil des jours, des semaines, des mois, ne lui laissant que peu de forces. Il était contraint de garder la couche. Ne parvenant à se résoudre à l’alitement, il avait insisté pour qu'on mène à lui les médecins les plus renommés du Périgord, ou il se trouvait encore une semaine plus tôt. Le traitement fonctionnait... mais il était lourd à supporter. Nous y reviendrons.

Il avait tout d'abord fallu traverser le limousin, seul, avec pour toute arme sa crosse légendaire, qui avait déchiré le crâne de plus d'un hérétique. Il n'y avait pas un jour à perdre. Pendant ce temps, son escorte ralliait Guéret ou s’établirait la jonction. Augerolles avait fait preuve d'organisation et de méthode. Comme toujours. Guéret... Un tour sur le marché puis sur la halle centrale du village avaient suffit pour évaluer les dégâts. La situation était délicate et la cité se remettait tout juste de l'escapade berrichonne. "Des individus isolés, la responsabilité du Duché ne saurait être engagée". Les mois passent mais rien ne change dans ce royaume aux multiples facettes. Berrichons. Cornichons.

Juliane et Atalante l'avaient ainsi rejoint la veille. Le groupe armé pénétrait enfin en BA. Aux armes de Forez, qu'il ne se permettait d’arborer avant que sa situation ne soit éclaircie, se substituaient humblement celles de la Dame de La Roche, à laquelle il vouait une confiance indéfectible. Alors qu'il adressait un regard reconnaissant à Juliane, belle blonde généreusement dotée par la Créateur qu'il ne connaissait guère mais qui s'était donnée la peine de l'escorter, il ressenti une profonde fatigue. Ses forces le quittaient. Les effets du traitement prodigué au matin s'estompaient. Il devenait urgent de le renouveler.


Halte ! tonna t'il d'une voix ne souffrant aucune contestation tout en intimant à sa monture de stopper sa progression. Après avoir enfoncé son pied au plus profond de l'étrier senestre, il démonta, lança une main inquisitrice dans une sacoche pour en ressortir trois imposants cachets.

Dame de La Roche, vous connaissant de bien plus longue date que Juliane, c'est entre vos mains que je remets ma vie.

S'approchant d'icelle, il lui remit les pilules en questions. Puis, d'un pas chancelant, il rejoignit un buisson jouxtant la route. Impossible d'aller plus loin, de se camoufler davantage. Il y avait urgence.

Juliane, ma fille, détournez le regard je vous prie. J'aurais des scrupules à susciter chez vous une éternité de cauchemars. D'ailleurs, afin de vous écarter & préserver, pourriez-vous aller glaner quelques informations au sujet des BAroudeurs ? Je cherche l'un de leurs représentants afin de m'entretenir au plus vite avec eux.

C'est non sans difficulté qu'il parvint à faire glisser le cuir de son ceinturon pour s'en libérer, baissant ses bas pour dégager le chevaleresque fondement gonflé par quelques hémorroïdes ancestraux qui trônaient comme le roy sur la France.

Pour l'amour du Créateur et la sauvegarde de l'un de ses plus éminents Prince d'Eglise, Atalante, libérez moi du mal en m'adressant au plus vite mon traitement.

Et il s'allongea la, la tête tournée en arrière vers La Roche auquel il avait confié ses suppos.

Obscure était cette voie la.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forez.forumsactifs.com
*atalante
Dame de La Roche
Dame de La Roche
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 43
Localisation : annecy

MessageSujet: Re: [Gargote BA] Les voies, obscures ou lumineuses   Mer 18 Avr - 15:03

Depuis neuf mois que je les avais laissé tout les deux en Limousin, neuf mois, quand la guerre s'était étendue au royaume en entier, neuf mois, le temps d'une grossesse aussi.

Dernièrement, j’aie retrouvé ma cousine que je n'avais pas revue depuis que à peine sortie de l'enfance, je m'étais enfui des Flandres.
Flandres ou je suis remonté récemment ou j'aie retrouvé Juliane qui avait un peu changée, comme moi, on avait murie.
Las de ces déchirements dans son comté, elle m'a suivi pour voyager un peu et voir du pays, notamment les beaux volcans de l’Auvergne.

Neuf mois donc que je ne les aie vu tout les deux, mon suzerain, car il le restera dans mon coeur, et le cornichon doré qui avait été mis en dépôt dans l'église de Rochechouart.
Récupérer les deux, Son éminence n'avait pu continuer le pèlerinage car il avait été gravement malade et il s'en remet doucement, le voyage et le bon air lui fera du bien, un retour en Bourbonnais-Auvergne, pays de son enfance, ses bonnes eaux de source ne lui feront que du bien.

Je pense à tout cela quand Kad nous intime de stopper. Il démonte


Dame de La Roche, vous connaissant de bien plus longue date que Juliane, c'est entre vos mains que je remets ma vie.

puis me donne trois trucs bizarre.....trois truc rond, oblong plutôt, qu'est ce que je vais en faire moi de ça......sa vie qu'il me dit.....nan, mais c'est pas ses.........bah non, trois, tout de même...
Le voila dans les fougères, que va t'il nous faire, se soulager peut être...


Juliane, ma fille, détournez le regard je vous prie. J'aurais des scrupules à susciter chez vous une éternité de cauchemars. D'ailleurs, afin de vous écarter & préserver, pourriez-vous aller glaner quelques informations au sujet des BAroudeurs ? Je cherche l'un de leurs représentants afin de m'entretenir au plus vite avec eux.

Pour l'amour du Créateur et la sauvegarde de l'un de ses plus éminents Prince d'Eglise, Atalante, libérez moi du mal en m'adressant au plus vite mon traitement.


Seigneur, par le saint cornichon, il est là le fondement à l'air tendu vers moi, il est tout rouge de la chevauché, faut dire qu'il a quitté le couvent depuis quelques jours, il avait été plus loin en Périgord pour se retirer et se faire soigner.
Je regarde les trois boules, son traitement, sa vie, je n'ose comprendre, mais quoi d'autre, alors c'est bien cela.
Je regarde son auguste derrière poilu, moins joli que celui de son cousin mon demi frère, il n'a pas de marque lui comme Pierre et moi, donc cette marque viens bien de notre père......

Je lui ai promis aide armée, conseil et soutien, bah voilà, on y est, atalante, ma fille, tu en as vu des choses pas belle, il faut se mettre au boulot........maintenant, je sais vraiment pourquoi je ne veux pas d'homme dans ma vie, si il faut s'en occuper plus qu'un cheval...

Puis, j'ai une idée, par saint Théodule, comme il est avec nous, ça devrait le soigner encore mieux que ces trois boulettes, parait qu'un aveugle a retrouvé la vue après s'être frotté les yeux avec et embrassé par la suite.


Éminence, j'ai une idée, nous avons avec nous le fameux cornichon doré de saint Théodule, n'est ce pas la meilleure des médications, c'est vous même qui me l'avez dit......parce que vos trois boulettes là, je sais pas ce qu'ils ont mis dedans, mais regardez, quand on appui dessus, ça tombe en poussière et sa sent pas vraiment bon.

Je sors la belle petite boite en bois toute dorée de mes fontes, déballe la couverture qui est autour puis l'ouvre.....il est la, luisant à la lumière du jour, le Cornichon doré.......j’enlève mon gant droit, puis je le prend délicatement.
Je m'approche de Kad qui attend........je regarde ses fesses boursouflée.........allez, par la grâce de dieu, que la déesse me vienne en aide.
Je lui caresse les fesses avec le cornichon doré, le promène sur la partie rougie par une mauvaise nourriture servit chez les moines.
le pauvre homme, il doit souffrir, mais là, il va aller mieux, je vais l'emmener par chez moi et le promener en Forez ça lui fera du bien.


Que saint Théodule nous vienne en aide et guide son saint cornichon doré par la volonté de dieu, qu'il guérisse ce saint homme de son mal qui lui prend les entrailles.

Voila, c'est fait, il ne reste plus qu'au saint homme à embrasser la relique du fruit.
Je lui tend le cornichon doré vers la bouche pour qu'il l'embrasse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Kad d'Azayes
A verrue, point d'vertu
A verrue, point d'vertu
avatar

Messages : 2010
Date d'inscription : 23/11/2007
Localisation : Sous Ingeburge

MessageSujet: Re: [Gargote BA] Les voies, obscures ou lumineuses   Mer 18 Avr - 18:27

Un sourcil se lève. Puis deux. Une stupéfaction incommensurable pouvait se lire sur les traits du cardinal d'Azayes. Les rides de son visage, creusées par les années d'un dur labeur au service de l’Église, devinrent des cratères. Le rouge de son visage céda la place au pourpre. Il ignorait que le cornichon était avec eux. Il lui semblait que le clergé languedocien avait entrepris les procédures nécessaires afin de récupérer ce joyau. Qu'avait-ils donc rapporté à Alais en guise de trésor diocésain ? Une pâle copie ?

Il avait envie de répondre à Atalante en hurlant au blasphème, au sacrilège. Seuls la douleur et l'épuisement expliquaient la retenue dont il fit preuve. Il s'agenouilla doucement afin de dévisager La Roche, sans aucune considération pour les potentiels passants. Il parvint à articuler :


J'ai mal !

Mais que représentait donc que ce cornichon au yeux de la Création ?

- Un cucurbitaceae vieux de cinq ans, que SE Lorgol avait érigé au rang de relique en lui faisant entreprendre le tour du Languedoc. Prenant la succession d'icelui à Narbonne, l'Azayes avait choyé le condiment comme le Graal...
- L'objet principal d'une hagiographie.
- Un trésor provincial, sinon national, à tout le moins bénéficiant d'une réputation semblable à celle du Saint crâne d'Aristote.
- Le nom d'un office Romain encadrant l'intégralité du processus de reconnaissance des reliques de la Création.
- Le sujet d'un récent pèlerinage national, qu'il avait encadré en compagnie d'Atalante, des très aristotéliciens Fabien & Noeline. Et qui s'était achevé à Rochechouart, 10 mois plus tôt, lors de sa maladie...


La sueur perle, s'amasse sous son menton plissé et goutte. Fallait-il finir raide mort dans un champ et rester dans l'histoire comme celui qui se sacrifia pour préserver une relique ?

Jamais, jamais je ne ferai cela Atalante, tu m'entends !

Son corps tremble... Faut-il se résigner ? Le dicton populaire concernant le condiment lui revient à l'esprit, le frappe de son enseignement : "Aide-toi et le cornichon poussera". Avec une lenteur extrême, de longues inspirations entre chaque mot, il rétorque :

Humph. Vas-y, et tasse bien pour accroitre l'efficacité. On le laisse une petite heure puis on l'enlève, afin qu'il redevienne l'objet de toutes les embrassades et adorations pour les siècles des siècles.

Il s'aidait lui même, grâce au cornichon... Ne restait qu'à prier pour que le dicton ne soit qu'une image, sans quoi il faudrait envisager que cucurbitaceae puisse prendre racine et pousser à l'intérieur. Le cardinal embrassa la relique que lui présentait Atalante.

Il s'allongea de nouveau, présentant son resplendissant fondement à La Roche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forez.forumsactifs.com
*atalante
Dame de La Roche
Dame de La Roche
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 43
Localisation : annecy

MessageSujet: Re: [Gargote BA] Les voies, obscures ou lumineuses   Mer 18 Avr - 20:03

Il rouspète, mais fini tout de même par l'embrasser se fameux cornichon auquel il tiens tant.
Puis le voila qui s'allonge de nouveau sur le sol.......mais que veut il, une fessé? nan mais quand même, je vais pas lui donner la fessé..
0 ma nièce, cela passe, mais à un Kardinal, tout de même.


Mais que voulez vous que je fasse? vous voulez l fessé? et en fait, ou avez vous mal, comment êtes vous malade, qu'est ce qu'ils ont dit vos moines guérisseurs?
Si vous voulez, j'ai quelques herbes dans mes sacoches, dont de la camomille, ça va calmer vos douleurs en attendant d'arriver.

Quand on sera arrivé par chez moi, vous verrez, on ira tout au nord du comté du Forez, de l'autre coté des terres de mon frère, il y a là bas une eau qui est merveilleuse, vous pourrez prendre des bains de siège, puis entre chez moi et la terre de mon amie, il y a une source ou l'eau est bonne pour la digestion, le foie et tout ça.

Moi je crois surtout que c'est de la fatigue puis après la nourriture qu'ils vous ont servit chez vos moines, ils ne donnent rien de bien bon, quand j'ai récupérée la fille de mon parrain qui sortait de chez les nonnes, elle était bien misérable.....puis après quelques semaines au bon air du pays et de la bonne nourriture, elle c'est bien remise.

Faut que je vous aide à vous relever, c'est que je crois bien que j'ai fait ce qu'il faut avec le cornichon et tout le toutim, j'ai fait comme vous avez raconté lors du pèlerinage.
Vous allez prendre froid comme ça sur le sol.
Et puis si des gens passe, ils vont se demander ce que l'on fait, ils vont croire que je vous attaque, imaginé si Ivrel passe par là?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*atalante
Dame de La Roche
Dame de La Roche
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 43
Localisation : annecy

MessageSujet: Re: [Gargote BA] Les voies, obscures ou lumineuses   Ven 20 Avr - 17:17

Messager_vanille PNJ a écrit:

Maudit, maudit, maudit... Mais qu'est-ce que j'ai donc fait, nom d'un foutre, pour mériter ça ?

Ainsi parlait, non pas Zarathoustra, mais l'un des messagers qu'Armoria employait. Parce que c'était jamais à lui qu'on confiait des messages pour Paris, là où les soubrettes royales étaient jolies et peu farouches, selon ses collègues ! Ah ben non, trop facile !

Lui, on lui donnait un message pour une femme qui était tout le temps par monts et par vaux - comme sa maîtresse, tiens. Celle-là, aussi, quand le message avait une réponse, c'était pas une sinécure de la retrouver !

Et le voilà qui court partout après la récipiendaire. Enfin, s'il la trouvait...

Trois semaines. Trois foutues semaines qu'il la pistait. Avec un peu de chance, il la trouverait aujourd'hui. Ce matin, selon ses renseignements, la piste était fraîche.

Et là, le drame. Parce qu'avoir la vue directe sur une pleine lune composée de chair humaine, ça, il disait pas non. Surtout quand il y avait une robe autour. Mais la robe d'un cardinal...

Enfin bon, il allait interroger ces gens pour savoir si, par le plus grand des hasards, ils connaissaient une certaine Atalante.

Euh...

Ouais, bon, c'était un début, hein.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*atalante
Dame de La Roche
Dame de La Roche
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 43
Localisation : annecy

MessageSujet: Re: [Gargote BA] Les voies, obscures ou lumineuses   Ven 20 Avr - 17:17

J'attends qu'il réagisse, qu'il me réponde........des bruits de pas sur le chemin, sur les feuilles mortes, je me sent observée, je porte la main à la garde de mon épée, sait on jamais, Juliane n'est pas loin si nécessaire, mais je ne voudrai qu'il arrive du mal a mon suzerain.
Les pas s’arrêtent, puis un


Euh...

Je me retourne, c'est un homme, un homme tout à fait normal.

Euh.... oui? vous avez un problème?
Veuillez cesser de regarder mon maitre ainsi, le pauvre homme est malade.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Kad d'Azayes
A verrue, point d'vertu
A verrue, point d'vertu
avatar

Messages : 2010
Date d'inscription : 23/11/2007
Localisation : Sous Ingeburge

MessageSujet: Re: [Gargote BA] Les voies, obscures ou lumineuses   Jeu 26 Avr - 22:19

[Seul au monde]

Alors qu'il se mourait littéralement, La Roche illuminait les environs de l'une de ses deux capacités indiscutables : parler. Camomille, bain de siège... Ciel, qu'avait-il fait pour mériter si peu de considération. N'allait-elle point le sauver en lui délivrant le Graal, en lui prodiguant son traitement. Elle faisait exprès ! Il n'en avait pas le moindre doute. Probablement se vengeait-elle ainsi du fait qu'il avait dédaigné lui payer une tournée durant le voyage, manquant ainsi de considération pour la seconde passion du Maréchal : l'apéro. Point de justice en ce bas monde.

Répondre ? Il ne pouvait plus. Et comme un malheur n'arrivait jamais seul, voici qu'une voix inconnue appartenant probablement à un faquin désireux de se rincer l’œil de son incomparable fondement, se profilait aux environs.

Le cardinal poussa un râle interminable avant de bredouiller une réponse laconique à l'intention du trouble-fête :


'ccupez-vous d'vot' cul, au nom de Dieu !

Et parce que livré à lui-même, il consacra ses dernières forces à arracher le Saint Cornichon des mains de La Roche pour se soigner en personne, sans omettre d'ajouter trois - toujours impairs ! - petits cailloux - forts désagréables d'ailleurs - en référence à une légende urbaine ventant leurs dons miraculeux, constituant ainsi un mélange bien obscur propice à une guérison des plus lumineuses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forez.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Gargote BA] Les voies, obscures ou lumineuses   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Gargote BA] Les voies, obscures ou lumineuses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gargote Guyennoise : Economhydre de marché
» Gargote Savoie RP: Chaises musicales et antipasti hydriques
» Pont et tunnels de voies ferrées CXL11 ?
» [RP] Echange charrette contre carrosse - Gargote helvétique
» Tempête dans un verre d'eau [Gargote Helvétique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COMTÉ DU FOREZ :: Domaine Comtal-
Sauter vers: