AccueilFAQGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 À l'Aube nouvelle......

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gorborenne du Bois Cendré

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 10/03/2011

MessageSujet: À l'Aube nouvelle......   Jeu 10 Mar - 1:46

Les terres du Périgord....

Une route, sillonnant le terroir d'Aquitaine en remontant vers le nord de Périgueux, vers Brantôme. Sur la route, un quatrain de sabots martèlent la terre encore engourdie du gel, des naseaux s'échappent quelques fumerolles, témoignant de la nervosité de l'Aratel. Des mois que la puissante jument était restée à l'enclos. Certes l'on avait pris soin d'elle quand son cavalier était parti chevaucher la vague, certes, elle était heureuse de le retrouver, mais Grands Dieux, qu'est-ce qu'elle aurait voulu galoper! Mais la main tenant les rênes lui intime le contraire. Rien qu'à la tension des liens de cuir, déjà elle a senti que le Géant sur sa selle, s'est affaibli. Peut être amolli serait-il plus juste. De trop longues semaines derrière les barreau en suite directe d'un naufrage, il y a la de quoi diminuer la vigueur de n'importe qui. Mais le Chauve, à défaut d'avoir les cheveux qui repoussent reprend du poil de la bête, et déjà, Gascogne n'est plus qu'un souvenir, une page qui se tourne - à défaut d'être brulée... - et le Chemin déjà annonce de nouveaux méandres, d'autres Nexus....

À l'approche de la Bourgade, côté Sud, le regard du Géant s'arrête un moment, scrutant sur le fond rosé du ciel de l'aube l'écran de roche sombre retenant un méandre de la Dronne face au maisons, groupées serrées sur un petit ilot à l'intérieur de la courbe de la rivière. Laissant les cheminées fumantes à leurs petits soucis quotidiens, le Géant quitte la route pour une sente secondaire partant au levant, et mène sa monture dans les collines de Puy-Marteau, à travers les bois jusqu'au château.

Le pas qui s'arrête en crête de colline, une renâcle de la jument, un sourire du Géant. Face à lui, les murailles de pierres se contrastent d'ombres tenaces et de lumières timides, dessinant une silhouette colorée des premier rayons printaniers au milieu d'un écrin d'émeraude sombre. Ça et là, quelques nuées d'un albâtre indécis s'accrochent à la route serpentant entre les lisières jusqu'à la poterne du Castel. D'un claquement de langue, il relance sa monture à tranquille allure jusqu'à s'approcher à portée de voix de l'enceinte. Une main qui glisse au ceinturon, se saisit d'un porte parole de Voix de Sylve et d'Écume....


POOOOOOOOOO pooooooooooo POOOOOOOOOOOOOOOOOOT

POOOOOOOOOOOO pooooooooooo POOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOT



Ainsi s'annonce le Géant, souvent à l'aube, toujours à l'Oliphant! Encore longtemps sous les arbres à l'environnant se glisse et répercute l'écho de son chant. Sourire à peine vilain aux lèvres se fend alors qu'il range l'instrument, et à quelques toises de la poterne, tranquille, il attend. Petite brise matinale en première réponse, vient doucement repousser l'étoffe de sa cape recouvrant bouclier pendu au flanc, frappé en écu de sable, à l'arraché d'argent, symboles d'un souvenir l'image de ce nom qu'il a choisi de porter, ainsi se frappent les armes du Bois Cendré.

Les doigts distraits qui s'attardent, sur un fourreau, puis sur la garde, berce de la paume le sommeil de la bâtarde. Un sabot qui martèle le sol de quelque claquements, la jument remue et renâcle, d'un air impatient.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knud Magnusen
Garde du Comte
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Toujours auprès de Kad ou Céraphin

MessageSujet: Re: À l'Aube nouvelle......   Lun 14 Mar - 20:13

Un seul homme d'armes aux portes de Puymarteau. Un vieillard à la barbe foisonnante et au cheveu court. Le plus vieux, le plus fidèle. Celui qui, en vertu de son âge avancé, se plie aux rythmes solaires. Couché au dernier rayon, levé au premier, sinon avant d'ailleurs... Et s'il ne l'avait été en ce jour, nul doute que le vrombissement émanant de la poterne l'aurait tiré de ses songes. Une torche dans la main senestre tandis que la dextre caresse le pommeau de son épée, voici notre vieillard en proie au doute.

Le domaine était-il attaqué ? Quel intérêt pouvait avoir ce vacarme près de l'entrée la plus discrète du château. Celle qui permettait la fuite à l'accoutumée. C'est après avoir réveillé ses acolytes qu'il se mit en route, non sans leur avoir intimé de garder la porte principale. Il s'agissait probablement d'une diversion ayant pour objectif d'éloigner le gros du contingent de l'entrée de Puymarteau... Les murailles souffraient de quelques lacunes et le modeste château du seigneur n'avait rien de comparable avec les forteresse de Ramefort, Agonac ou Bourdeille. La prospérité du domaine n'avait pas incité aux travaux. Un pari sur l'avenir somme toute trop ambitieux.

Enfin arrivé devant la poterne, Knud glisse un œil interdit dans l'orifice qu'il venait de dégager, une légère trappe en bois coulissante offrant à sa vue l'imposante stature se présentant à lui. N'apercevant aucune flèche susceptible de lui percer l'œil, il lança :


Qui va la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorborenne du Bois Cendré

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 10/03/2011

MessageSujet: Re: À l'Aube nouvelle......   Lun 14 Mar - 21:42

Sans rien entendre du remue-ménage provoqué par son annonce, le Chauve toujours attends, perché en selle de sa jument, lui flatte de temps à autre l'encolure, entre deux regards jetés à la poterne, et au château, s'éclaircissant doucement sous le ciel de l'aube. Joli tableau, pourtant l'hésitation est-là..... Le Contempler? où y entrer? Ce simple jour pèse déjà de ce qu'un Choix peut être lourd. Une main toujours en garde de la bâtarde, ses doigts triturent nerveusement le pommeau, se referme parfois sur la poignée, comme pour la soupeser. Mais elle non plus, il n'est pas encore l'heure de la tirer.

Grincement ligneux et cliquetis métallique ramènent sont attention à la poterne, où le judas entrouvert laisse deviner un regard sans doute méfiant, comme le timbre et le choix des mots laisse supposer également.....


Qui va là !

L'Aratel recule d'un pas, saisie, claque d'un fer au sol et hennit légèrement. La main sur les rênes se raffermit, quelques mots rassurants murmurés à la jument, et à l'homme de la porte s'adresse le Géant.

Je suis Gorborenne du Bois Cendré!
Chevaucheur des Quatres Vents et Capitaine de Haute Mer

Veuillez, je vous prie, annoncer visite de courtoisie au maîstre des lieux!


Pied à terre, senestre au licol, le Géant s'approche de la poterne, à hauteur de regard l'ouverture.


Et s'il est encore trop tôt pour son Éminence, je peux attendre....

Léger sourire qui s'accroche aux lèvres....

Mais après cette nuit sur la route, je le ferais plus volontiers devant un bon bol de soupe....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knud Magnusen
Garde du Comte
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Toujours auprès de Kad ou Céraphin

MessageSujet: Re: À l'Aube nouvelle......   Mar 15 Mar - 15:49

Compte tenu de la corpulence de son interlocuteur, qui rejoignait fort la description qui lui avait été faite de ce visiteur attendu, les doutes du vieux garde s'envolèrent comme l'âme d'un croisé terrassé sur le champ de bataille. Considérant le Capitaine de Haute Mer avec un calme recouvré, il rétorqua, la voix adoucie :

Maître Gorborenne, vous étiez attendu. Mais point si tôt.

Au regard des évènements actuels secouant le Périgord-Angoumois et la Confédération Helvétique, nul doute que le suzerain et les seigneurs de la maison étaient déjà à pied d'œuvre. Néanmoins avide de se remplir la panse d'un bon bol de soupe et de quelques croutons secs, dont l'évocation par le Capitaine lui avait mis l'eau à la bouche, il poursuivit :

Je vous en prie, entrez. Un loquet qui claque, des gonds qui hurlent à la mort et voici que la porte s'étire, avalant les rayons timides que baille un soleil quittant son lit étoilé. La barbe du garde scintille. Ses yeux brillent, enfoncés dans leurs orbites. D'un geste de la main, il invite Gorborenne à pénétrer dans Puymarteau, ce château en lequel peu rentrent, et rares en ressortent définitivement.

Après avoir mené votre monture aux écuries, je vous conduirai en cuisine. Et Dieu qu'il me serait plaisant de vous emprunter ce porte-voix afin secouer notre cuisinière.

Un sourire aux lèvres et le voici qui s'enfonce dans la cour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À l'Aube nouvelle......   

Revenir en haut Aller en bas
 
À l'Aube nouvelle......
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'aube d'une nouvelle aventure[privé Héricendre, Red + 2 personnes]
» Une nouvelle Aube
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest, la nouvelle série en ligne
» Une aube funeste ...
» Teste de la nouvelle "DashBoard" Xbox 360

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VICOMTÉ DE BRANTOME :: Château de Puymarteau-
Sauter vers: