AccueilFAQGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quête de Alinoë

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alinoë de Chenot
Duchesse
Duchesse
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Quête de Alinoë   Mar 22 Fév - 13:34

Le carrosse approchait de la grille et la petite duchesse comme on l'appelait dans sa Savoie natale, avait le cœur qui se serrait.
La toute jeune fille tordait son mouchoir en dentelle et se mordait les lèvres.

- Calmez-vous damoiselle. Tout se passera bien! Ne vous en faites pas!

Lisa sa fidèle femme de chambre lui souriait et lui prit le bras pour l'encourager. Alinoë lui rendit un sourire crispé.


- Je m'inquiète, Lisa. La lettre de cet homme était assez sibylline. Il dit qu'il a mis du temps à me retrouver qu'il a un objet en sa possession qui appartenait à ma mère et qu'il voudrait me le rendre. C'est tout. Je me demande qui est cet homme déjà. Mère connaissait vraiment beaucoup de monde et il semblerait qu'elle en connaissait plus en France qu'en Empire.

Elle carrosse s'arrêta à la grille et le cocher dit au garde

- Veuillez annoncer la Duchesse de Luserne.

La jeune duchesse soupira. Pourvu que cela ne soit pas des mauvaises choses. Il finissait à peine d'accepter la mort de sa mère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abrahum Halvicht
Garde du Comte
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Quête de Alinoë   Mar 22 Fév - 18:45

Le vieux garde tapait le ramponneau entablé avec ses collègues… en d’autres époques peut-être tapait-il la gueuse durant ses moments de repos. Mais le travail du temps au service du vieux Cardinal l’avait rendu quasi ascète et à présent il se contentait de plaisirs simples, emplis de fidélité à sa charge.

Surpris et de fort mauvaise humeur lorsque le planton de garde lui annonça une arrivée inattendue, pour une fois qu’il gagnait, se rendit-il en porte de Brantôme l’air assuré…Connaisseur, il observa les armes frappées sur le carosse intrigué…


Cocher, nous n’attendons plus personne ce jour ! Mais si nous pouvons vous être d’une quelqu’une utilité… nous le ferons avec plaisir.

Sourcils froncés, déjà avait-il deviné qu' il y avait anguille sous roche….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alinoë de Chenot
Duchesse
Duchesse
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Quête de Alinoë   Mar 22 Fév - 18:55

Le cocher fut surpris de cette réception qui le désarçonna et n'étant pas préparé à cela, il ne sut que répondre.

- Je vais prévenir ma maitresse.


Il revint à la portiere du carrosse et l'ouvrit

- Damoiselle, vous n'êtes pas attendue et je crois qu'il ne veut pas nous laisser passer. Il demande ce qu'il peut faire pour vous.


Alinoë qui était déjà très stressée, prit mal la chose.


- Dites au garde s'il à l'intention de laisser une duchesse à la porte et s'il pense que le Vicomte aimera.

Puis marmonnant pour elle-même.

- Voila qu'il me faut un blanc-seing !

Elle serait repartie sur le champs, mais elle avait fait tant de kilomètres, ne prenant presque pas de repos pour arriver le plus vite possible. Son coeur s'accelera.
Il ne lui était pas venu à l'esprit qu'elle ne puisse pas être attendue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
namaycush
Seigneur d'Agonac
Seigneur d'Agonac
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Quête de Alinoë   Mer 23 Fév - 10:37

Occupé à la griffonne de quelques documents martiaux en l'aile de l'Agonac, le milite de Brantôme releva le museau, oreille tendue, à l'agitation du dehors. Il redressa sa carcasse, s'approcha de la meurtrière et appuyé nonchalamment de l'épaule gauche contre le mur, il observe la scène amusé... sourire à la carnasse et oeil à la renarde.

Il avait connu la mère de l'invitée en Provence, menant un groupe alors que lui donnait pleine charge à l'Avignon. De justesse les lanciers purent retenir leur assaut... les bousculant légèrement au passage... Ils avaient fait connaissance, hébergé ces voyageurs perdu un jour, et chacun sa route, chacun son chemin, s'étaient perdus de vue. Ces voyageurs venaient de Savoie. Pourtant la femme, dans la précipitation des évènements avait oublié une cassette, de peu de valeur, contenant un collier. Il s'était promis de le lui rendre à l'occasion. En Savoie à son tour, il avait recherché la femme, avait appris son décès mais aussi que elle avait une fille. Il s'était renseigné... et avait souri. Celle-ci avait quatorze ans, était duchesse, vicomtesse et dame. Musicienne, comteuse... pucelle, élevée dans la plus pure tradition de fille noble. Une pure... Il avait ainsi ourdi son complot... une pure de quatorze ans pour un pur de seize ans... il fallait lui faire rencontrer l'Archange...

Alors il lui avait écrit, profitant du prétexte futile du coffret pour la faire venir en Brantôme.

Peu pressé, il s'amuse du quiproquo déjà deviné au sujet de l'arrivée... qu'il a cachée à tous. Il termine son godet d'un golée, s'ébroue la face dans un broc, passe ses mains mouillées dans ses cheveux, puis mèche pas trop de travers, enfile la vareuse d'officier posée sur le dossier d'une chaise, la boutonne, saisit le ceinturon à côté, où lame et dague sont accrochées, le boucle à l'heure et d'un pas décidé, démarche chaloupée, se rend au portique d'entrée après avoir franchi la cour dallée en prenant bien soin d'y faire claquer ses talons.


Abraham ! la duchesse est mon invitée ! Occupe-toi de son entourage !

A hauteur de la porte entrebâillée du carosse, il sourit à la charmante, émeraudes en amandes...

Adishatz et bienvenue Votre Grâce en Brantômois !

Puis lui tend la main, paume retournée pour l'aider à descendre....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alinoë de Chenot
Duchesse
Duchesse
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Quête de Alinoë   Mer 23 Fév - 14:04

La nervosité de la jeune duchesse était à son comble, Lisa la rassurait comme elle pouvait tandis que le cocher retournait auprès du garde.

- Allons, Damoiselle ! Calmez-vous, je vous en prie ! On ne vous laissera pas devant la grille, voyons ! C'est le garde qui doit faire eu zèle.


Alinoë ne répondit pas, il était humiliant pour elle d'attendre comme cela. En fait l'angoisse qu'elle ressentait l'empêchait de relativiser.
Son attente fut de courte durée, elle entendit une voix d'homme s'adresser au garde; surement le maitre des lieux.

Il lui fallait respirer. Elle allait rencontrer un homme qui avait connu sa mère et surtout qui avait un objet à lui remettre de sa part.
Un objet. Cela faisait quelques jours que son imagination fertile vagabondait.
Quel objet cela pouvait-il être ? Si c'était précieux, pourquoi ne l'avait-elle pas donné à son père ? Et puis cet homme ? Qui était-il ?
Sa mère tenait un journal dans lequel elle notait tout ou presque, elle connaissait le nom de tous les amis de sa mère grâce à ce journal.
La petite duchesse avait pris contact avec eux tous mais le nom de cet homme n'y figurait pas.
Elle avait relu le journal avant de partir, elle avait cherché le nom : Namaycush. Elle n'avait rien trouvé mais la peine qu'elle avait cru dompter, cette peine avait ressurgit plus forte qu'avant à la relecture du journal de Neottie.

La portière s'ouvrit et elle vit la main tendue avant de voir le visage de l'homme. Elle se composa un visage, la petite duchesse était d'un naturel heureux, elle adorait sourire. Elle estimait que c'était un cadeau qu'avait donné Aristote aux hommes pour adoucir leurs peines et que ces hommes pouvaient à leur tour en faire don ce que cela ne leur coûte rien. Mais là la peur la tenaillait, non pas qu'elle eut peur de cet homme inconnu, non. Elle avait peur de ce qu'elle allait découvrir sur sa mère. Et si cet homme détruisait l'image qu'elle s'était faite. Si cela arrivait ? Que deviendrait-elle ?
La jeune duchesse avait réussi à se construire à partir de l'image qu'elle s'était crée de sa mère.

Elle posa sa longue et fine main dans celle de l'homme et avan4a, c'est alors qu'elle le vit, un homme d'âge mur.
Alinoë descendit gracieusement, aidée par le vicomte.


- Bonjour Messire. Pardonnez mon intrusion. J'ai oublié d'annoncer ma venue !


Elle souriait franchement, la peur qui l'étreignait s'était envolée quand elle avait croisé le regard bienveillant du vicomte.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
namaycush
Seigneur d'Agonac
Seigneur d'Agonac
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Quête de Alinoë   Mer 23 Fév - 23:05

Si jeune et déjà si coquette…le Capitaine ne peut que s’en amuser… et approfondit ainsi son sourire qui accentue ses pattes d’oies en bordure d’yeux…

Capitaine de talus comme de coquelicots, certes, mais ce n’est pas pour cela qu’il ne sait pas user de bonnes manières.

Ainsi, sa main encore dans la sienne, il s’inclina, approcha ses lèvres des doigts si fins, à quelques millimètres, sans les toucher, dans la plus pure tradition du baise-main appliqué dans les règles de l’art courtois.


Permettez que je vous escorte à un petit salon préparé à votre égard. Mon bras ? mais déjà il le tend et l’entraîne vers la bâtisse…Je suis Namaycush Salmo Salar, Vicomte de l’Aubusson, Baron du Dorat, Seigneur de l’Agonac et de Ste Anne, Officier de carrière de mon état, et non pas maître de ces lieux !! Il éclate d’un rire franc… Figurez-vous que ici demeure un ange… J’ai eu la chance de connaître madame votre mère, et blabla blibli… continua-t-il de deviser joyeusement afin de la mettre à l’aise….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alinoë de Chenot
Duchesse
Duchesse
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Quête de Alinoë   Jeu 24 Fév - 12:04

Il était charmant. La jeune duchesse se sentit à l'aise tout de suite. Il faut dire qu'elle était plus souvent entourée d'homme de cet âge. Son père, son parrain, le duc. Oui, cette jeune fille ne fréquentait pas de jeunes personnes, trop entourée de protecteurs.
Elle lui prit le bras. Namaycush. C'était lui qui lui avait demandé de venir. Il parlait et elle écoutait. Elle avait mille questions à lui poser mais pas une seule ne franchit sa jolie bouche. Elle saurait être patiente. Ils entrèrent dans un charmant salon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête de Alinoë   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête de Alinoë
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VICOMTÉ DE BRANTOME :: Château de Puymarteau-
Sauter vers: